Mme Wu, 24 ans, n’a qu’une angoisse depuis qu’elle a été testée positive au covid: qu’on lui retire son fils de 3 mois. Fin mars, elle, son mari et leur enfant ont été mis à l’isolement après avoir tous les trois été testés positifs. Depuis, son mari a été envoyé dans un centre d’isolement et elle s’inquiète, seule dans une chambre d’hôtel au sud-est de Shanghai. «J’espérais recevoir un traitement, mais on nous a dit ce matin que si l’on était traité à la clinique publique, le bébé serait soigné séparément de nous, explique-t-elle. Je suis terrifiée! Mon enfant a 3 mois, il reconnaît les gens, sa famille. Je ne vois vraiment pas pourquoi le séparer de nous puisque nous sommes tous les trois positifs. Mais personne ne nous explique rien.»