Le Premier ministre israélien, Ariel Sharon, a réaffirmé jeudi sa détermination de mettre en application son plan de retrait de la bande de Gaza cet été, en dépit d'une résolution de son parti en faveur d'un référendum préalable. Le comité central du Likoud, le parti de M. Sharon, réuni à Tel-Aviv, a voté en faveur de cette consultation, malgré l'opposition du premier ministre à cette procédure destinée à torpiller le «plan de désengagement» portant sur l'évacuation en juillet des colonies de Gaza et de quatre autres dans le nord de la Cisjordanie.