En fin d’après-midi, les résidents du quartier El-Filahi, à l’extrême sud de Sidi Bouzid, ont l’habitude de traverser la route, une chaise en plastique à la main, pour s’installer à l’ombre des grands arbres et discuter tout en profitant de la vue qu’offrent les champs d’oliviers. Ces derniers jours, l’élection présidentielle du 15 septembre est le sujet de conversation.