Diplomatie

Le siège principal de l’ONU à Genève, une idée russe

Le Kremlin se montre très irrité par les limitations imposées à ses diplomates censés se rendre au siège de l’ONU à New York. Des responsables russes y ont réagi en suggérant un déménagement de l’Assemblée générale en Suisse

Déménager le siège de l’ONU à Genève? Le vice-président de la Commission pour les affaires internationales du Sénat russe, Vladimir Djabarov, a estimé mardi qu’il «est temps d’évoquer la question du déménagement depuis les Etats-Unis vers un autre pays, par exemple la Suisse, où jamais personne n’a eu de problèmes de visa». Le parlementaire réagissait à l’impossibilité pour dix diplomates russes de participer à la dernière session de l’Assemblée générale de l’ONU, faute de visas délivrés par les Etats-Unis.

Le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, n’a ainsi pu s’y rendre qu’avec une délégation très réduite. Jeudi, en des termes plus vagues, il a également mis le thème sur le tapis: «Le moment est venu de se poser des questions sur le futur du siège de l’ONU», a-t-il expliqué au quotidien Kommersant, avant de déclarer sur une chaîne publique de télévision qu’il réservait une «surprise» à Washington, en rétorsion à l’incident des visas.