L’actualité du 23 octobre

Pour éviter une nouvelle aggravation de la pandémie, la task force covid suggère de réduire les contacts sociaux au minimum.

Genève prend les mesures les plus strictes en interdisant les rassemblements de plus de cinq personnes.

Les cantons romands commencent à serrer la vis. Neuchâtel, Fribourg et le Jura annoncent de nouvelles mesures restrictives en limitant les rassemblements et en anticipant l’heure de fermeture des établissements publics.

Le canton de Vaud a également pris des mesures, légèrement moins restrictives que chez ses voisins. Les lieux culturels et établissements publics resteront ouverts jusqu’à minuit tandis que les rassemblements de plus de dix personnes seront proscrits.

Lire aussi:


■ Genève interdit les rassemblements de plus de cinq personnes

Le canton restreint davantage les rassemblements, limités à partir de lundi à 5 personnes en public comme en privé, et ce jusqu’au 30 novembre. Genève est ainsi le canton déployant les mesures les plus strictes.

Le conseil d’Etat est extrêmement préoccupé par la situation

Anne Emery-Torracinta, présidente du Conseil d’Etat

Les manifestations publiques sont limitées à 1000 personnes. Comme auparavant, des secteurs de 100 personnes au maximum doivent notamment être mis en place.

Les cinémas, les théâtres peuvent ainsi rester ouverts, et les matches de football et de hockey sur glace avoir lieu. Les restaurants, cafés, bars, buvettes et autres établissements similaires doivent limiter leurs tables à 5 personnes et fermer à 23 heures.

Les sports de contact, de combat sont interdits et des sports collectifs à un niveau amateur et de fermer les installations de loisirs telles que bowling, salons de billards et de jeux, escape games, laser games. Les chorales amateurs sont également interdites. En revanche, conscient de l’importance de la pratique d’une activité physique individuelle, il a décidé de maintenir ouvertes les installations sportives telles que piscines et fitness.

L’obligation de porter un masque est étendue aux foires et marchés. Elle est également étendue aux déplacements en voiture lorsque au moins deux personnes ne vivant pas en foyer commun voyagent ensemble. Toutes ces mesures prendront effet lundi 26 octobre dès 00h00. Elles seront en vigueur jusqu’au 30 novembre.

Le Conseil d’Etat n’exclut pas de devoir les prolonger ou de devoir prendre des mesures plus contraignantes en fonction de l’évolution sanitaire.


■ Situation épidémiologique en Suisse, traçage, tourisme: le point presse de ce vendredi

La Suisse enregistre nettement plus de cas d’infection au coronavirus que les pays voisins. Les chiffres sont cinq fois plus élevés qu’en Allemagne, deux fois plus élevés qu’en Autriche et en Italie. Il faut absolument respecter les règles d’hygiène, a une nouvelle fois lancé vendredi Stefan Kuster.

La Suisse a une incidence de 495 cas pour 100 000 habitants, a rappelé le chef de la division Maladies transmissibles de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Seule la France est plus proche de la Suisse avec une incidence de 450 cas pour 100 000 habitants.

Au cours de la semaine écoulée, le nombre de cas a plus que doublé. Chaque personne positive infecte en moyenne 1,6 personne. Aucune classe d’âge n’est épargnée, ni aucune région de Suisse.

Il faut réduire les contacts sociaux au minimum

Martin Ackermann, chef de la Task Force scientifique Covid-19 de la Confédération

Ce dernier a souligné que les hôpitaux pourraient bientôt atteindre les limites de leurs capacités. «Nous avons remarqué que les hospitalisations doublent chaque semaine», a déclaré Martin Ackermann lors d’un point de presse. Il en va de même pour le nombre de cas aux soins intensifs et pour les décès.

L’augmentation du nombre de patients admis dans les unités de soins intensifs est particulièrement inquiétante. «Nous estimons que la limite de capacité en soins intensifs dans les hôpitaux sera atteinte entre le 5 et le 18 novembre si rien ne change par rapport à la situation actuelle», a souligné Martin Ackermann.

«Nous n’avons plus le temps d’attendre plus longtemps», insiste-t-il. La stratégie d’endiguement ne fonctionne plus en raison du nombre élevé de cas, explique encore le chef de la Task Force scientifique. Pour que le taux de reproduction redevienne inférieur à 1, il faut éviter la moitié des contacts dans la vie professionnelle et privée.

Sur le traçage: Le traçage des infections au coronavirus pose des problèmes aux cantons au vu de l’augmentation massive des nouveaux cas. On atteint clairement les limites, a déclaré vendredi à Berne, le président de l’association des médecins cantonaux, Rudolf Hauri.

On a de plus en plus de mal à trouver et identifier le premier cas. Dix nouveaux cas avec seulement quatre contacts représentent 50 téléphones. Le travail augmente ainsi exponentiellement.

Rudolf Hauri appelle chaque personne à informer d’elle-même son entourage et se mettre d’office en auto-quarantaine. Il enjoint la population à éviter les situations délicates, que ce soit en respectant la distance physique de précaution et en évitant les rencontres à risque comme le sport ou les loisirs.

Le traçage va continuer. Nous mettrons tout en œuvre pour que le traçage soit optimisé. Il s’est réjoui de l’arrivée prochaine des tests rapides. Mais ils ne vont pas résoudre le problème à eux seuls, a souligné Rudolf Hauri.

Sur le tourisme: Le secteur touristique a été l’un des premiers touchés par la crise du coronavirus. Selon Erik Jakob, chef de la direction de la promotion économique, il faudra attendre 2023, voire 2024 pour que la branche se remette totalement.

Le tourisme a vécu en 2020 un recul historique des nuitées. Les villes ont été particulièrement affectées par le manque de touristes étrangers. A cause du manque d’activités, certaines cités ont vu leur affluence diminuer de 60% par rapport à 2019.

Toutefois, certaines régions, comme le Valais, le Tessin et les Grisons ont pu compter sur les touristes helvétiques pour faire remonter les chiffres en été.

L’industrie touristique doit pouvoir compter sur une sécurité de planification. «Je suis certain que la saison d’hiver aura lieu, même si sous d’autres conditions», a dit M. Stark vendredi lors d’un point de presse des experts de la Confédération. Pour ce faire, les concepts de protection sont essentiels et doivent être respectés afin de pouvoir faire tourner les entreprises.


■ Vaud se montre légèrement moins restrictif que ses voisins

Vaud interdit les manifestations de plus de 1000 personnes et les rassemblements privés de plus de 10 personnes. Ces mesures entrent en vigueur dimanche à 00h00.

Le gouvernement estime que des mesures fortes doivent être appliquées au plus vite, écrit-il vendredi dans un communiqué. Dans le cas contraire, les impacts sanitaires et économiques seront «plus importants et irrattrapables».

Vaud opte pour un «chemin médian», en renonçant à des mesures se rapprochant d’un confinement, mais en limitant le plus possible les relations sociales là où elles sont le plus susceptibles de conduire au non-respect des règles de distance et d’hygiène.

Les manifestations de plus de 1000 personnes sont interdites. Dès 15 personnes, le masque est obligatoire et les organisateurs doivent disposer d’une liste de participants. Les communes définissent les périmètres et horaires dans lesquels les marchés ont lieu et au sein desquels le masque est obligatoire. Elles définissent aussi les zones de forte affluence où le port du masque est imposé. Le masque devient obligatoire pour les élèves des trois dernières années de l’école obligatoire.

Cinémas et musées restent ouverts. Pour les bars, cafés et restaurants, le masque reste obligatoire. Idem pour les théâtres, salle de concerts, musées, bibliothèques et cinémas. Tous ces établissements ferment à minuit au plus tard.

La pratique de sports de contact (football, hockey, danse de salon, basket…) est prohibée au niveau amateur. Pour les Hautes Ecoles, les cours qui se déroulent avec de grands effectifs d’étudiants se font entièrement à distance dès le 2 novembre.


Le canton de Berne rend obligatoire le port du masque dans les lieux couverts à l’extérieur comme les arcades, interdit les manifestations de plus de 15 personnes et ordonne la fermeture des restaurants à 23h.

Les bars, les clubs, les discothèques, les musées, les théâtres, les casinos, les cinémas, les centres sportifs, les salles de jeux, les salles de concerts, les centres sportifs, les piscines et les salons érotiques seront fermés au public. Ces mesures entrent en vigueur vendredi à minuit.


■ L’Espagne passe la barre des 3 millions de cas

Le «nombre réel» de personnes infectées par le Covid-19 en Espagne depuis le début de la pandémie «dépasse les trois millions», a affirmé le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez.

Dans une déclaration télévisée consacrée aux mesures contre le Covid-19, il a rappelé que l’Espagne avait officiellement dépassé cette semaine le cap du million de cas de nouveau coronavirus. Mais «le nombre réel de personnes infectées dépasse déjà les trois millions de nos compatriotes», a-t-il affirmé, expliquant cette énorme différence par le fait que la proportion de personnes positives détectées était très faible au début de la pandémie.


■ 6634 nouveaux cas en 24 heures

En 24 heures, 6634 cas supplémentaires de coronavirus ont été comptabilisés, selon les chiffres de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Dix décès de plus sont à déplorer et 117 malades ont été hospitalisés.

Les résultats de 25 061 tests conventionnels ont été transmis, indique l’OFSP. Le taux de positivité s’élève à 26,47%, contre 19,8% jeudi. Sur les deux dernières semaines, le pays compte 494,9 nouvelles infections pour 100 000 habitants.

Depuis le début de la pandémie, 103 653 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 1 726 438 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s’élève à 1877 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 5838.

Le pays dénombre par ailleurs 17 888 personnes en isolement et 19 215 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S’y ajoutent 15 380 autres personnes revenant de voyage d’un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.


■ A Fribourg et Neuchâtel: interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes

Les deux cantons interdisent les rassemblements de plus dix personnes dans l’espace public et privé. A Neuchâtel, la mesure ne s’applique pas aux enterrements notamment. Du côté de Fribourg, sont exemptés les événements tels que les manifestations politiques, culturelles et de la société civile.

Les établissements publics devront fermer à 23h au plus tard. Le nombre de personnes est limité à quatre maximum, assis à la même table, à l’exception de personnes vivant dans le même ménage. Les fitness, centres de bien-être, piscines et bowling seront fermés, a indiqué vendredi le Conseil d’Etat neuchâtelois.

Idem à Fribourg où les discothèques et cabarets, ainsi que les établissements de loisirs (casino, salles de jeu, billard, bowling, etc..) seront fermés. Tous les autres établissements devront fermer à 23h00 et ne pourront accueillir que des groupes de quatre personnes par table, sauf si les clients concernés vivent dans le même ménage. Les exploitants d’établissements publics et les organisateurs de manifestations publiques devront récolter les coordonnées de la clientèle ou de l’assistance, sous forme électronique.

Dans le canton, la pratique de sports et activités impliquant des contacts physiques sera également interdite, sauf l’entraînement à titre individuel. Les compétitions sportives professionnelles peuvent se dérouler devant un maximum de 1000 spectateurs. Les entraînements des sportifs professionnels doivent se dérouler à huis clos.

Le chant choral ne sera autorisé que moyennant le port généralisé du masque. Porter le masque sera aussi obligatoire lors des marchés et des foires organisées à l’extérieur et à l’intérieur. Les visites seront par ailleurs strictement limitées dans les établissements de soins.

Enfin, les Hautes Ecoles ont mandat d’organiser un enseignement à distance lors des cours magistraux ou séminaires de groupe. Certaines situations particulières peuvent toutefois faire exception. Les mesures entrent en vigueur ce vendredi à 23h00. Elles sont valables jusqu’au 30 novembre.


■ Le Jura serre la vis

Le canton interdit les réunions, rassemblements ou manifestations de plus de 15 personnes dans l’espace public et privé. Les établissements publics tels que les bars et les restaurants devront par ailleurs fermer tous les jours à 22h00 au plus tard, indique vendredi le canton du Jura dans un communiqué. Seules quatre personnes au maximum pourront être assises à la même table, à l’exception des personnes vivant dans le même ménage.

Les bars de nuit, boîtes de nuit, discothèques, ou clubs érotiques seront eux fermés. La mesure s’applique également aux centres de fitness. Les sports d’équipe et de contact seront interdits, à l’exception de la pratique à huis clos à titre professionnel et de l’entraînement à titre individuel. Les chorales ne pourront plus répéter et donner des représentations. Les visites seront par ailleurs restreintes dans les établissements hospitaliers.

Le port du masque sera obligatoire en permanence sur les lieux de travail clos. Il devra également être porté dans les marchés et foires et la consommation de boissons et d’aliments sur place sera interdite.

Les élèves et étudiants devront obligatoirement porter le masque dans le périmètre des écoles secondaires et postobligatoires lorsqu’ils ne sont pas assis en classe. Enfin, les camps de ski, les camps de sport, les voyages d’études et toutes les activités exigeant un séjour à l’extérieur du domicile au sein des écoles sont supprimés jusqu’à nouvel avis.

Les nouvelles mesures entreront en vigueur dès vendredi à 17h00. Elles sont valables jusqu’au 15 novembre à minuit.


■ Saunas et hammams sont-ils sûrs?

C’est une question qui revient souvent. Précisons d’emblée que non, si l’on est infecté, on ne peut pas se débarrasser du coronavirus en allant au sauna, en prenant un bain chaud ou en buvant du thé brûlant, trois affirmations stupides relayées au printemps, au début de l’épidémie en Europe. Il est ici question du risque d’infection pour des personnes se rendant dans un spa.

Les connaissances scientifiques sur la survie du SARS-CoV-2 en fonction de la température sont encore incomplètes. Mais il est acquis que le coronavirus perd de son pouvoir infectieux après une exposition d’une heure à 56°C. Et il serait complètement inactivé après trois minutes à 65°C, d’après une étude parue dans Reviews in Medical Virology.

Dans les saunas règne une température généralement comprise entre 70 et 100°C, ce qui rend fort improbable la présence du virus sous une forme infectieuse.

S’agissant des hammams, les choses sont moins claires en raison de l’humidité beaucoup plus élevée, favorable au virus. Deux facteurs, température et humidité, jouent ici l’un contre l’autre. A notre connaissance, aucune étude n’a jusqu’ici démêlé les rôles respectifs de chacun. En conclusion, et en l’absence de données plus précises, si l’idée d’un spa vous démange, optez plutôt pour le sauna, moins risqué.


■ Mobilité et infection

Les liens entre mobilité et Covid-19 se précisent un peu plus avec la parution le 15 octobre d’une étude dans la revue PNAS. Une équipe de l’Université de Maryland a récolté et analysé les données téléphoniques de géolocalisation de plus de 100 millions d’individus aux Etats-Unis tout au long du premier semestre de l’année. Verdict: le nombre d’infections dans un comté donné est proportionnel à la mobilité entrante depuis l’extérieur.

Le lien est d’autant plus étroit, précisent les auteurs, dans les états qui ont les premiers mis fin au confinement. «Nos résultats mettent en garde contre un relâchement prématuré des restrictions», concluent-ils.


■ Au Pérou, premier jour depuis six mois avec moins de 50 morts

Le nombre des contaminations et des décès baisse lentement dans le pays le plus endeuillé au monde en proportion de sa population. Le nombre de cas confirmés s’élève à 879 876, avec 2991 nouveaux cas au cours des dernières 24 heures, et 47 décès supplémentaires, pour un total de 33’984 morts, selon les chiffres du ministère de la santé.

Après la fin du confinement obligatoire qui a duré plus de 100 jours le 1er juillet, la situation s’est aggravée, avec un record de 277 morts le 13 août. Depuis, les chiffres baissent lentement. E octobre, le nombre moyen de décès quotidien est redescendu à 69, d’après les chiffres officiels.

«Cette quantité doit baisser» encore plus, parce que «les taux de contamination baissent dans le pays [et, ndlr] aussi le nombre de morts», a déclaré le premier ministre péruvien Walter Martos. «Nous ne sommes pas en manque d’oxygène. Nous sommes mieux équipés. C’est pour cela que nous considérons que s’il y a une deuxième vague, elle ne sera pas aussi agressive et intense qu’en Europe», a-t-il ajouté.


■ Efficacité limitée du plasma de patients guéris contre le Covid-19

Transfuser aux malades du Covid-19 du plasma sanguin de personnes contaminées mais rétablies ne réduit pas la probabilité d’être gravement malades ou de mourir, selon une étude. Une baisse des difficultés respiratoires et de la fatigue a toutefois été observée.

Lire aussi: Le plasma des personnes guéries peut-il venir à bout du coronavirus?

Alors que la palette des traitements contre le nouveau coronavirus est toujours très limitée et que les recherches pour un vaccin se poursuivent, il s’agit des premiers résultats d’essais cliniques destinés à évaluer les bénéfices d’une transfusion de ce plasma, c’est-à-dire la partie liquide du sang qui concentre les anticorps après une maladie. La méthode est déjà autorisée dans certains pays comme l’Inde ou les Etats-Unis.

En tant que traitement des malades du Covid-19 souffrant de formes modérées, «le plasma de convalescent a montré une efficacité limitée», conclut l’étude réalisée en Inde et publiée jeudi dans la revue médicale BMJ. Elle appelle toutefois à conduire de nouvelles recherches se concentrant sur du plasma contenant de hauts niveaux d’anticorps neutralisants.


■ Jeudi: 5256 nouveaux cas en 24 heures

La Suisse et le Liechstenstein comptent jeudi 5256 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Onze décès de plus sont à déplorer et 106 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 26 537 tests conventionnels ont été transmis, indique l’OFSP. Le taux de positivité s’élève à 19,8%. Sur les deux dernières semaines, le pays compte 434,8 nouvelles infections pour 100 000 habitants.

Depuis le début de la pandémie, 97 019 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 1 701 377 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s’élève à 1867 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 5721.

Le pays dénombre par ailleurs 13 513 personnes en isolement et 17 479 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S’y ajoutent 15 826 autres personnes revenant de voyage d’un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.


Nos vidéos sur le virus


Les nouveaux cas en Suisse (par 24 heures) depuis début mai:

  • Jeudi 22 octobre: 5256.
  • Mercredi 21 octobre: 5596.
  • Mardi 20 octobre: 3008.
  • Lundi 19 octobre (pour les trois jours): 8737.
  • Vendredi 16 octobre: 3015.
  • Jeudi 15 octobre: 2613.
  • Mercredi 14 octobre: 2823.
  • Mardi 13 octobre: 1445.
  • Lundi 12 octobre (pour les 3 jours): 4068.
  • Vendredi 9 octobre: 1487.
  • Jeudi 8 octobre: 1172.
  • Mercredi 7 octobre: 1077.
  • Mardi 6 octobre: 700.
  • Lundi 5 octobre (pour les 3 jours): 1548.
  • Vendredi 2 octobre: 552.
  • Jeudi 1er octobre: 550.
  • Mercredi 30 septembre: 411.
  • Mardi 29 septembre: 225.
  • Lundi 28 septembre (pour les 3 jours): 782.
  • Vendredi 25 septembre 488.
  • Jeudi 24 septembre: 391.
  • Mercredi 23 septembre: 437.
  • Mardi 22 septembre: 286.
  • Lundi 21 septembre (pour les 3 jours): 1095.
  • Samedi 19, dimanche 20 septembre: l’OFSP a arrêté de diffuser les chiffres le week-end.
  • Vendredi 18 septembre: 488.
  • Jeudi 17 septembre: 530.
  • Mercredi 16 septembre: 514.
  • Mardi 15 septembre: 315.
  • Lundi 14 septembre: 257.
  • Dimanche 13 septembre: 475.
  • Samedi 12 septembre: 465.
  • Vendredi 11 septembre: 528.
  • Jeudi 10 septembre: 405.
  • Mercredi 9 septembre: 469.
  • Mardi 8 septembre: 245.
  • Lundi 7 septembre: 191.
  • Dimanche 6 septembre: 444.
  • Samedi 5 septembre: 425.
  • Vendredi 4 septembre: 405.
  • Jeudi 3 septembre: 364.
  • Mercredi 2 septembre: 370.
  • Mardi 1er septembre: 216.
  • Lundi 31 août: 163.
  • Dimanche 30 août: 292.
  • Samedi 29 août: 376
  • Vendredi 28 août: 340.
  • Jeudi 27 août: 361.
  • Mercredi 26 août: 383.
  • Mardi 25 août: 202.
  • Lundi 24 août: 157.
  • Dimanche 23 août: 276.
  • Samedi 22 août: 295.
  • Vendredi 21 août: 306.
  • Jeudi 20 août: 266.
  • Mercredi 19 août: 311.
  • Mardi 18 août: 197.
  • Lundi 17 août: 187.
  • Dimanche 16 août 200.
  • Samedi 15 août: 253.
  • Vendredi 14 août: 268.
  • Jeudi 13 août: 234.
  • Mercredi 12 août: 274.
  • Mardi 11 août: 187.
  • Lundi 10 août: 105.
  • Dimanche 9 août: 152.
  • Samedi 8 août: 182.
  • Vendredi 7 août: 161.
  • Jeudi 6 août: 181.
  • Mercredi 5 août 181.
  • Mardi 4 août: 130.
  • Lundi 3 août: 66.
  • Dimanche 2 août: 138.
  • Samedi 1er août: 180.
  • Vendredi 31 juillet: 210.
  • Jeudi 30 juillet: 220.
  • Mercredi 29 juillet: 193.
  • Mardi 28 juillet: 130.
  • Lundi 27 juillet: 65.
  • Dimanche 26 juillet: 110.
  • Samedi 25 juillet: 148.
  • Vendredi 24 juillet: 154.
  • Jeudi 23 juillet: 117.
  • Mercredi 22 juillet: 141.
  • Mardi 21 juillet: 108.
  • Lundi 20 juillet: 20.
  • Dimanche 19 juillet: 99.
  • Samedi 18 juillet: 110.
  • Vendredi 17 juillet: 92.
  • Jeudi 16 juillet: 142.
  • Mercredi 15 juillet: 132
  • Mardi 14 juillet: 70.
  • Lundi 13 juillet: 63.
  • Dimanche 12 juillet: 85.
  • Samedi 11 juillet: 108.
  • Vendredi 10 juillet: 104.
  • Jeudi 9 juillet: 88.
  • Mercredi 8 juillet: 129.
  • Mardi 7 juillet: 54.
  • Lundi 6 juillet: 47.
  • Dimanche 5 juillet: 70.
  • Samedi 4 juillet: 97
  • Vendredi 3 juillet: 134.
  • Jeudi 2 juillet: 116.
  • Mercredi 1er juillet: 137.
  • Mardi 30 juin: 62.
  • Lundi 29 juin: 35.
  • Dimanche 28 juin: 62.
  • Samedi 27 juin: 69.
  • Vendredi 26 juin: 58.
  • Jeudi 25 juin: 52.
  • Mercredi 24 juin: 44.
  • Mardi 23 juin: 22.
  • Lundi 22 juin: 18.
  • Dimanche 21 juin: 18.
  • Samedi 20 juin: 26.
  • Vendredi 19 juin: 17.
  • Jeudi 18 juin: 17.
  • Mercredi 17 juin: 14.
  • Mardi 16 juin: 37.
  • Lundi 15 juin: 14.
  • Dimanche 14 juin: 23.
  • Samedi 13 juin: 31.
  • Vendredi 12 juin: 19.
  • Jeudi 11 juin: 33.
  • Mercredi 10 juin: 23.
  • Mardi 9 juin: 16.
  • Lundi 8 juin: 7.
  • Dimanche 7 juin: 9.
  • Samedi 6 juin: 20.
  • Vendredi 5 juin: 23.
  • Jeudi 4 juin: 20.
  • Mercredi 3 juin: 19.
  • Mardi 2 juin: 3.
  • Lundi 1er juin: 9.
  • Dimanche 31 mai: 17.
  • Samedi 30 mai: 17
  • Vendredi 29 mai: 32.
  • Jeudi 28 mai: 20.
  • Mercredi 27 mai: 15.
  • Mardi 26 mai: 15.
  • Lundi 25 mai: 10.
  • Dimanche 24 mai: 11.
  • Samedi 23 mai: 18.
  • Vendredi 22 mai: 13.
  • Jeudi 21 mai 36
  • Mercredi 20 mai: 40.
  • Mardi 19 mai: 21.
  • Lundi 18 mai: 10.
  • Dimanche 17 mai: 15.
  • Samedi 16 mai: 58
  • Vendredi 15 mai: 56.
  • Jeudi 14 mai: 50.
  • Mercredi 13 mai: 33.
  • Mardi 12 mai: 36.
  • Lundi 11 mai: 39.
  • Dimanche 10 mai: 54.
  • Samedi 9 mai: 44.