Deux carcasses fumantes de camions Kamaz russes gisent sur l’avenue de la Victoire. Un nom qui résume l’état d’esprit des forces ukrainiennes au matin d'une nuit de bombardements et de combats féroces. «Les Russes ont tenté de pénétrer dans la ville par tous les côtés, mais nous les avons repoussés et leur avons infligé de lourdes pertes», affirme Vadim Kerpenko, chef de la deuxième compagnie de la Défense territoriale.