Lundi, le secrétaire général de l’OTAN, le Norvégien Jens Stoltenberg, a donné le ton du sommet de l’OTAN qui se tient à Madrid ces mercredi 29 et jeudi 30 juin. Il a décrit les mesures prises par les pays de l’Alliance atlantique après l’invasion russe de l’Ukraine comme le «plus grand remaniement de [la] défense collective depuis la guerre froide». Créée en 1949 au lendemain de la Seconde Guerre mondiale pour contrer l’Union soviétique, l’OTAN connaît un regain de vitalité de façon inattendue. L’invasion russe de l’Ukraine a complètement rebattu les cartes de la sécurité européenne.