L’essentiel

Aux Etats-Unis, les soignants employés par l'Etat fédéral seront bientôt obligés d'être vaccinés.

La Suisse compte 2125 nouveaux cas et trois décès supplémentaires en 24 heures. Entre mardi et mercredi, le seuil des 2000 nouveaux cas a déjà été franchi.

Le Conseil fédéral a fait sa rentrée mercredi en décidant de rendre les tests de dépistage individuels payants dès début octobre. Consultés, les cantons sont favorables.

Le gouvernement français a annoncé se rallier à la pratique de la troisième dose pour les personnes âgées.


■ Moderna serait le vaccin à ARN messager le plus efficace face au variant Delta

Quel est le degré d’efficacité des différents vaccins ARN messager face au variant delta? C’est l’objet d’une étude américaine réalisée par des chercheurs de la Mayo Clinic, l’un des meilleurs hôpitaux des Etats-Unis. Les résultats du papier repéré par le Blick se basent sur l’observation de 25 000 personnes de janvier à juillet 2021 dans l’Etat du Minnesota et donnent une légère avance au vaccin Moderna.

Selon cette étude, le risque d’une hospitalisation due au Covid-19 est réduit de près de 92% avec Moderna et de 85% avec Pfizer/BioNTech. Moderna permettrait également d’éviter 86% des contaminations, contre 76% pour Pfizer/BioNTech.

Cependant, pendant le mois de juillet et face à la progression du variant delta qui représentait près de 70% des infections dans l’Etat américain, les chercheurs enregistraient une baisse du taux de protection des vaccins. Elle se situerait à 42% pour Pfizer et 76% pour Moderna. A noter que cette étude est en phase de prépublication et n’a pas encore été examinée par des relecteurs.


■ Aux Etats-Unis, la vaccination devient obligatoire pour le personnel soignant employé par l’Etat

Les travailleurs sanitaires employés par l’Etat fédéral américain auront l’obligation d’être vaccinés contre le Covid-19, a annoncé le ministère de la Santé dans un communiqué.

La mesure concerne 25 000 personnes en contact avec des patients dans les structures de santé opérées directement par l’Etat fédéral, notamment le personnel du Indian Health Service, qui fournit des soins aux membres des tribus amérindiennes à travers le pays. Le communiqué ne précise pas la date limite donnée aux employés pour se faire vacciner.

La vaccination contre la grippe saisonnière et d’autres vaccins de routine sont déjà obligatoires pour la plupart du personnel de santé employé par l’Etat fédéral.


■ La Suisse livre 13 tonnes de matériel médical au Vietnam

Face à la précarité sanitaire qui règne au Vietnam, l’Aide humanitaire de la Confédération a envoyé 30 respirateurs, un demi-million de tests antigéniques et 280 000 masques médicaux au Vietnam. Il s’agit de la 8e livraison de ce type à un pays étranger depuis mai dernier. Le pays asiatique, confronté à sa réelle première vague de contaminations, a instauré plusieurs confinements régionaux.


■ Trois personnes sur quatre souffriraient d’un covid long selon une association

Parmi 400 personnes infectées par le covid interrogées, trois sur quatre ont dit à l’association Long Covid Suisse avoir souffert de symptômes tardifs de la maladie durant plus de trois mois. Selon ce sondage non représentatif et mené par des non-initiés, un tiers des répondants étaient même malades depuis six mois.

Les plaintes les plus courantes sont la fatigue persistante (91%), l’intolérance à l’effort (84%), les problèmes de concentration et de mémoire (75%), l’essoufflement et manque de souffle durant l’effort (71%), les maux de tête (70%), les troubles du sommeil (67%) et les douleurs musculaires (64%). Certains sondés ont aussi fait état de troubles psychologiques comme l’anxiété (26%) et la dépression (36%).

Le sondage révèle également que 43% des répondants avaient repris le travail à plein temps, 28% avaient réduit leur charge de travail et 20% n’avaient pas repris leur activité. Alors que 7% des sondés avaient besoin de soins infirmiers ou d’une aide extérieure, seuls 4% pouvaient faire du sport sans restrictions comme avant la maladie.

L’association a été fondée en mars dernier. Elle se bat, entre autres, pour la reconnaissance des symptômes tardifs du Covid, la sensibilisation du corps médical, de la population et des politiques, ainsi que pour l’élaboration de directives en matière de diagnostic et de traitement – qui font cruellement défaut selon elle.


■ Suisse: 2125 cas supplémentaires en 24 heures

La Suisse compte jeudi 2125 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures et déplore trois nouveaux décès, indique l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Une quarantaine de personnes ont été hospitalisées et, dans les unités de soins intensifs, les personnes atteintes du covid-19 représentent 9% des malades.


■ Sept jeunes condamnés pour émeute à Sion

Sept jeunes adultes ont été condamnés pour avoir refusé d’obéir à la police le 1er avril à Sion et s’être montrés violents envers les forces de l’ordre. Tous domiciliés en Valais, ils ont écopé de peines pécuniaires allant de 45 à 90 jours-amendes avec sursis.

Le 1er avril, la police cantonale valaisanne avait dû disperser un rassemblement de quelque 300 étudiants qui s’étaient réunis sur la place de la Planta à Sion pour fêter le début des vacances de Pâques. L’attroupement contrevenait aux mesures sanitaires en vigueur à ce moment-là, notamment l’interdiction de rassemblement de plus de quinze personnes.

Les sept jeunes âgés de 19 à 24 ans ont été condamnés pour émeute ainsi que violence ou menace contre les autorités et violation de l’ordonnance Covid, indique à Keystone-ATS le Ministère public valaisan, confirmant une information parue jeudi dans le Nouvelliste. Les jeunes ne s’étant pas opposés aux peines, celles-ci sont définitives et ne peuvent plus être contestées.


■ La Chine ferme partiellement l’un des principaux ports du monde

La Chine a mis à l’arrêt pour cause de Covid une partie du port de Ningbo-Zhoushan, l’un des plus importants ports du monde, au moment où les perturbations dans le transport logistique pèsent déjà lourdement sur les chaînes d’approvisionnement. Situé à 250 km au sud de Shanghai, il est l’un des principaux ports chinois pour le transport de marchandises. L’an dernier, 1,2 milliard de tonnes de marchandises ont transité par les quais de ce port, le troisième du monde en termes d’expédition.

Depuis la découverte mercredi d’un cas de Covid-19 parmi les employés, «l’activité a été immédiatement stoppée et la zone [en question du port] fermée», a indiqué Jiang Yipeng, un responsable de l’exploitation du terminal Meishan. Nouvellement construit, ce terminal dispose d’une capacité de 10 millions de conteneurs, selon la presse chinoise.

Les autorités n’ont pas encore déterminé comment un cas de Covid a pu survenir au sein d’employés portuaires en théorie déjà vaccinés et régulièrement testés. Mais par précaution, près de 2000 d’entre eux ont été mis à l’isolement.

L’arrêt d’un terminal du port de Ningbo-Zhoushan risque de davantage aggraver la situation du transport maritime, déjà sous forte pression au niveau mondial du fait des restrictions sanitaires et du redémarrage de l’économie, qui a fait bondir la demande de biens


■ Neuchâtel ne veut pas durcir les mesures sanitaires dans les écoles

Le canton de Neuchâtel ne veut pas durcir les mesures sanitaires dans les écoles à la rentrée. Si le port du masque est maintenu pour le cycle 3 (les trois dernières années de scolarité obligatoire), des tests répétés ne sont pas prévus. «Nous voulons des mesures proportionnées. […] Il n’y aura pas de différence entre les personnes vaccinées et celles qui ne le sont pas», a déclaré jeudi au Landeron, Crystel Graf, cheffe du Département de la formation, de la digitalisation et des sports.

Il n’y aura pas de tests répétés dans les classes, mais des tests ciblés si des cas de Covid-19 sont détectés. «Les tests répétés nécessitent une logistique importante. L’efficacité de la mesure est aussi discutable, car les cantons qui l’ont imposée ne s’en sont pas mieux sortis au niveau sanitaire que les autres», a ajouté Crystel Graf. Au niveau post-obligatoire, les élèves neuchâtelois devront continuer à porter le masque à la rentrée.


■ Un point chiffré de l’OFSP: peu de décès

Le nombre de cas de Covid-19 et d’hospitalisations a continué d’augmenter du 2 au 8 août en Suisse et au Liechtenstein, annonce l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) dans son rapport hebdomadaire.

  • En Suisse et au Liechtenstein, 7607 cas ont été déclarés pour la semaine sous revue, contre 5249 pour la semaine précédente;
  • Le nombre de cas déclarés a ainsi continué d’augmenter par rapport à la semaine précédente (+45%);
  • L’incidence était de 88 cas pour 100 000 habitants pour la semaine sous revue et de 61 pour la semaine précédente;
  • La proportion de variants préoccupants du virus était estimée à 96% pour le Delta (B.1.617.2) il y a deux semaines;
  • Pour la semaine sous revue, le taux d’incidence des cas confirmés en laboratoire variait, pour 100 000 habitants et par semaine, entre 6 (AI) et 170 (GE) cas;
  • Dans la majorité des cantons (21), le taux d’incidence a augmenté de plus de 10% par rapport à la semaine précédente.
  • Plus de 2300 cas confirmés ont été déclarés chez les 20-29 ans;
  • Par rapport à la population, cette classe d’âge a été la plus touchée, avec 227 cas pour 100 000 habitants et par semaine.

■ Après le covid, la météo a pourri la saison des télésièges

En Suisse, les entreprises de remontées mécaniques fondaient de grands espoirs sur l’assouplissement des restrictions liées à la crise sanitaire. Pas de chance: les conditions météorologiques ont tout gâché. Compensée en partie par les visiteurs suisses, l’absence de touristes étrangers a également pesé, note la faîtière Remontées mécaniques suisses (RMS).

-33% au plan national. A l’échelle du pays, les chiffres d’affaires des sociétés de remontées mécaniques ont ainsi chuté de 33% entre mai et juillet par rapport à la même période de 2019, les installations n’ayant pas ouvert leurs portes l’année dernière, Covid-19 oblige. Les premiers passages ont dégringolé de 37%.

Le Valais moins pire que Berne. Les remontées mécaniques situées en Suisse centrale et dans l’Oberland bernois ont subi l’impact le plus sévère, avec des pertes de revenus respectives de 76% et 46% et un plongeon des premiers passages de 59% et 65%. Le Valais, en recul de 18%, tire également la langue. La Suisse orientale déplore des reculs proches mais inférieurs à 10%.

Côté romand, les installations des Alpes vaudoises et fribourgeoises accusent une baisse de 11% du chiffre d’affaires, tandis que les premiers passages ont augmenté de 7%.

Grisons et Tessin s’en sortent. Les Grisons affichent le sourire avec des recettes améliorées de 16%, pour une progression de 31% des premiers passages. Pour le Tessin, les hausses atteignent respectivement 26% et 18%.


■ L’Espagne vaccine à grand vitesse

L’Espagne a déjà complètement vacciné environ 61% de sa population, contre près de 58% en Italie, 56% en France et 55% en Allemagne, a calculé l’AFP ce jeudi matin. Hors UE, elle fait également mieux que le Royaume-uni (58,5%) et les Etats-unis (un peu plus de 50%).

70% en première dose. En outre, plus de 70% des Espagnols ont déjà reçu au moins une dose, dans le cas des vaccins qui en nécessitent deux.

Ces chiffres rendent superflus les débats sur des mesures telles que l’obligation de vaccination ou le passe sanitaire, qui ont provoqué des manifestations dans certains pays européens.

Une question de confiance. L’agence de presse a interrogé Josep Lobera, professeur de sociologie à l’Université autonome de Madrid, pour qui l’un des «éléments clé» du succès de la campagne de vaccination en Espagne a été «la confiance dans le système de santé».

Membre du comité national pour la stratégie de vaccination, il a été chargé par les autorités d’étudier comment les Espagnols allaient accepter le vaccin.

Josep Lobera et ses collègues ont constaté qu’ils étaient «avantagés par rapport à d’autres pays, car la confiance dans les vaccins en général, et dans les vaccins infantiles en particulier, était traditionnellement plus élevée que dans les autres pays européens».

Selon une étude menée dans 15 pays par l’Imperial College London et publiée en juin, 79% des Espagnols avaient confiance dans les vaccins contre le coronavirus, contre seulement 62% des Américains, 56% des Français ou 47% des Japonais.


■ A la bourse de New York, les traders doivent se faire vacciner

La bourse de New York va exiger à partir du 13 septembre que les courtiers soient vaccinés contre le Covid-19 pour accéder à sa salle des marchés. Des exemptions médicales ou religieuses sont possibles, a indiqué mercredi soir le directeur général du NYSE.

Cette directive se justifie, dit le NYSE, par «les changements récents des conditions de santé publique ainsi que les mises à jour des recommandations des autorités fédérales et locales».

Aux Etats-Unis de plus en plus d’instances, d’entreprises et de services des Etats commencent à requérir obligatoirement le vaccin anti-Covid-19. Ainsi, l’armée américaine a annoncé qu’elle souhaitait le rendre obligatoire pour ses troupes d’ici à la mi-septembre.

Parmi les entreprises, le groupe Disney a indiqué qu’il allait le demander à son personnel contractuel et qu’il négociait avec les syndicats pour étendre l’obligation à tous ses salariés.