IHEID

Stephanie Hofmann: «L'ordre libéral n'a jamais été global»

Professeure de relations internationales et de science politique à l’IHEID, Stephanie Hofmann livre une analyse pointue sur les crises que traversent les Nations unies et l’OTAN

A l'occasion de la remise, ce 2 décembre, du prix annuel de la Fondation pour Genève à Philippe Burrin, «Le Temps» consacre une série d'articles au travail mené au sein de l'Institut des hautes études internationales et du développement.

Lire aussi

L’ordre mondial mis en place au lendemain de la Seconde Guerre mondiale est-il en train de s’effondrer? Professeure de relations internationales et de science politique à l’IHEID à Genève, Stephanie Hofmann observe les affaires du monde d’un œil attentif. Elle décortique les actuelles crises qui secouent l’ONU, l’Alliance atlantique et l’Union européenne.

Le Temps: Que révèle la crise de liquidités que traverse l’ONU, provoquée par le non-paiement des contributions au budget régulier par des pays comme les Etats-Unis ou le Brésil?