C’est un des personnages clé de l’affaire. Mark Meadows, l’ancien chef de cabinet de Donald Trump, est au cœur de l’enquête de la commission spéciale sur l’attaque du Capitole du 6 janvier 2021. Suffisamment pour que les élus, qui ne pensaient reprendre leurs travaux que le 11 juillet, décident d’interrompre leurs vacances et de convoquer une audience publique urgente. Et, par ricochet, de faire frémir les médias américains. Mais ce mardi 28 juin, Mark Meadows n’était pas au rendez-vous. En revanche, une de ses principales assistantes, qui a pris ses distances avec l’administration Trump, a décidé de parler ouvertement.