On ne sait pas encore si le Paraguay va soutenir la Confédération dans son enquête pour blanchiment d’argent, a ajouté Mme Balmer, revenant sur une information de médias paraguayens. Selon ces médias, l’enquête helvétique porte sur un compte ouvert par M. Gonzalez Macchi le 1er juin 1999, soit deux mois après son investiture à la tête du Paraguay pour un mandat de quatre ans. Environ 1,2 million de francs d’origine indéterminée aurait été déposé sur ce compte.

L’ancien président avait été condamné en décembre 2006 à huit ans de prison et une amende de plus d’un million de francs pour détournement de fonds à hauteur de plusieurs millions.

Ce jugement n’est toutefois pas encore exécutoire, selon le MPC. L’issue de cette procédure pourrait influencer la suite de la demande d’entraide helvétique, a précisé Jeannette Balmer.