L’équipe d’intervention d’urgence - une infirmière, trois pilotes et sept membres du Corps suisse d’aide humanitaire - est partie de Zurich dans la matinée, a indiqué à l’ATS Stéphanie Spiess, porte-parole de la REGA qui assurait le vol.

S’exprimant sur la Radio Suisse romande (RSR), Toni Frisch, directeur-adjoint de la Direction du développement et de la coopération (DDC), a indiqué que ce détachement devait atterrir en République dominicaine avant de rejoindre Haïti.

Ce premier détachement est chargé d’évaluer les besoins. Un deuxième groupe, formé de spécialistes médicaux, en approvisionnement en eau et en hébergement, doit partir jeudi matin, a indiqué pour sa part la ministre des affaires étrangères Micheline Calmy-Rey mercredi à Berne devant la presse.

Chaos La Suisse ne va par contre pas envoyer la Chaîne de sauvetage en Haïti. Les communications difficiles sur place ainsi que les infrastructures détruites ne permettent pas de déployer entre 60 et 100 personnes, a expliqué M. Frisch à l’issue d’une séance de coordination.

«C’est le chaos sur place», a-t-il relevé. Les communications sont très difficiles, les routes sont coupées et l’accès à l’aéroport de Port-au-Prince est restreint, a relevé le numéro deux de la DDC pour expliquer la décision de ne pas déployer la Chaîne.

Devant la presse, Mme Calmy-Rey a souligné que la DDC était sur pied de guerre depuis 01h00 mercredi matin. Des contacts ont été pris avec l’ambassade suisse et le bureau de la DDC sur place.

Aucune information n’est encore disponible sur d’éventuelles victimes parmi les quelque 150 Suisses résidant à Haïti, a précisé la conseillère fédérale.

La Chaîne du Bonheur débloque 2,5 millions de francs Face à ce terrible désastre, la Chaîne du Bonheur et ses partenaires ont mis 2,5 millions de francs à disposition pour l’aide immédiate à Haïti.

La Croix-Rouge suisse, Terre des hommes-aide à l’enfance, l’EPER, l’Armée du Salut, Enfants du Monde, Médecins du Monde-Suisse, Caritas Suisse, Action de Carême, Nouvelle Planète, Iamaneh Suisse et Terre des hommes Suisse «sont actives depuis des années sur place et peuvent intervenir rapidement avec leurs partenaires locaux», a indiqué la Chaîne dans un communiqué.

Cette dernière a par ailleurs ouvert un compte pour les sinistrés de Haïti. Ce pays, l’un des plus pauvres de la planète, a été touché mardi par un tremblement de terre de magnitude 7 sur l’échelle de Richter. Un bilan diffusé en fin de journée par le Premier ministre faisait état de plus de 100’000 morts.