De nationalité suisse, avec une longue expérience des enceintes multilatérales et du domaine de l’aide humanitaire: le profil de Philippe Lazzarini – qui vient d’être nommé à la tête de l’UNRWA, l’agence de l’ONU chargée des réfugiés palestiniens – ressemble à s’y méprendre à celui de son prédécesseur, Pierre Krähenbühl, obligé de démissionner après qu’a été violemment remise en question sa gestion de l’organisation. Pour Philippe Lazzarini, en plein basculement dû à la propagation du Covid-19, la tâche s’annonce pour le moins complexe.