La Suisse a suspendu dimanche soir le trafic aérien avec le Royaume-Uni et l'Afrique du Sud. La mesure est entrée en force dimanche à minuit et jusqu'à nouvel ordre.

L'Italie a détecté dimanche un premier cas de contamination par cette nouvelle souche du coronavirus, soupçonnée d'être plus contagieuse, selon un communiqué du ministère de la Santé diffusé dans la soirée. Il précise que le patient contaminé se trouve à l'hôpital militaire Celio de Rome. Il était rentré depuis peu de Grande-Bretagne par avion et lui et ses proches sont en isolement, selon la même source.

Lire aussi: La nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus inquiète les épidémiologistes

Le Royaume-Uni de plus en plus isolé

Plus tôt dans la journée, l'Italie avait annoncé la suspension des vols en provenance du Royaume-Uni. La France, aussi, suspend à partir de dimanche minuit et pour 48 heures tous les déplacements de personnes en provenance du Royaume-Uni. «Seul le fret non accompagné sera donc autorisé. Les flux de personnes ou de transports en direction du Royaume-Uni ne sont pas concernés», a précisé Matignon.

Lire également notre suivi: Inquiétudes face à la mutation du SARS-CoV-2, suspension des vols depuis le Royaume-Uni pour l'Allemagne  et la Belgique. Des Suisses sceptiques face au vaccin. Les nouvelles du 20 décembre

Un peu plus tôt, l'Allemagne a annoncé suspendre à minuit ses liaisons aériennes avec le Royaume-Uni. Une exception est faite pour les vols cargo de transport de marchandises. En parallèle, à partir de lundi, l'entrée sur le territoire allemand de citoyens britanniques et sud-africains par voie maritime, ferroviaire ou routière sera restreinte.

Les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg ont également annoncé la suspension des vols et des trains avec le Royaume-Uni. L'Irlande a aussi décidé de suspendre ses liaisons aériennes avec la Grande-Bretagne pendant «au moins» 48 heures dès dimanche à minuit. Mais les liaisons maritimes continueront d'être assurées.

Ailleurs en Europe, l'Autriche «veut également imposer», selon son ministre de la Santé, une interdiction d'atterrissage sur les vols en provenance de Grande-Bretagne. L'Espagne a demandé à Bruxelles une réponse «coordonnée» de l'UE sur une suspension des vols en provenance du Royaume-Uni.

Hors de l'Europe, Canada, Koweït, Iran, Salvador et Israël ont également décidé de suspendre les liaisons avec le Royaume-Uni. L'Arabie saoudite a quant à elle arrêté tous les vols internationaux ainsi que l'accès à ses ports pour au moins une semaine.

Les vaccins toujours efficaces

Le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel se sont consultés dimanche avec la présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen et le président du Conseil européen Charles Michel. Les ambassadeurs des pays membres de l'Union européenne (UE) auront une réunion de crise lundi à Bruxelles.

Quant aux experts de l'UE, ils sont arrivés à la conclusion que les vaccins actuels contre le coronavirus restaient efficaces, a annoncé dimanche soir le gouvernement allemand. «D'après tout ce que nous savons à l'heure qu'il est et à la suite d'entretiens qui ont eu lieu entre les experts des autorités européennes», la nouvelle souche «n'a pas d'impact sur les vaccins» qui restent «tout aussi efficaces», a déclaré Jens Spahn, le ministre de la Santé allemand, dont le pays assure actuellement la présidence tournante de l'UE, sur la chaîne de télévision publique ZDF.

Poignée de cas déjà signalés

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a de son côté appelé ses membres en Europe à «renforcer leurs contrôles» du fait de la nouvelle variante du coronavirus. L'agence européenne de contrôle des maladies (ECDC), qui inclut une trentaine de pays dont les membres de l'Union européenne (UE) et le Royaume-Uni, n'a elle «pas exclu» que la variante circule en dehors du territoire britannique.

Baptisée «VUI 202012/01» (pour «Variant Under Investigation», variante en cours d'investigation), la nouvelle souche comprend plusieurs mutations. Elle entraînerait selon les premières évaluations une contagiosité accrue du nouveau coronavirus.

Mis à part en Italie, une poignée de cas ont déjà été signalés hors du sol britannique, selon l'OMS et l'ECDC: au Danemark (9), ainsi qu'un cas aux Pays-Bas et en Australie.

Les virus mutent en permanence et la plupart du temps sans conséquences, mais certaines mutations peuvent s'avérer problématiques, selon les scientifiques. Selon l'OMS, outre «des signes préliminaires que la variante pourrait être plus contagieuse», la variante «pourrait aussi affecter l'efficacité de certaines méthodes de diagnostic», là aussi selon «des informations préliminaires».

Il n'y a en revanche «aucune preuve d'un changement de la gravité de la maladie», même si ce point fait aussi l'objet de recherches. L'OMS donnera plus d'informations dès qu'elle aura «une vision plus claire des caractéristiques de cette variante».

Nouvelle crise

Conséquence de ces mesures, le premier ministre britannique Boris Johnson doit présider lundi une réunion «pour discuter de la situation concernant les déplacements internationaux et en particulier les flux réguliers du fret vers et à partir du Royaume-Uni». Le port de Douvres, desservant notamment la France, a annoncé fermer pour le trafic sortant. Selon l'association des transports routiers britanniques, quelque 10 000 poids lourds y transitent chaque jour.

Boris Johnson a déclaré que, selon les premières données, le virus qui circule à Londres et dans le sud-est de l'Angleterre est jusqu'à 70% plus contagieux que la précédente souche. La nouvelle variante est «hors de contrôle» au Royaume-Uni, a indiqué dimanche le ministre de la Santé britannique Matt Hancock.