Slovaquie

Des suspects arrêtés pour l’assassinat du journaliste Jan Kuciak

Un groupe d’hommes, dont le meurtrier de Jan Kuciak et de sa compagne, auraient été repérés grâce à des images satellite. Ils ont été arrêtés en Slovaquie

La police slovaque a arrêté jeudi plusieurs personnes soupçonnées d’avoir participé à l’assassinat en février d’un journaliste d’investigation, Jan Kuciak, et de sa fiancée, a annoncé l’avocat de la famille du reporter tué.

«Aujourd’hui, tôt le matin, les suspects de l’assassinat de Jan Kuciak et de Martina Kusnirova ont été arrêtés», a écrit Me Daniel Lipsic, ancien ministre de l’Intérieur, sur sa page Facebook.

Le couple avait été tué par balles à son domicile près de Bratislava. Avant sa mort, Jan Kuciak avait enquêté sur des liens présumés entre des hommes politiques et la mafia italienne présente dans son pays. Il travaillait pour le site Aktuality.sk, propriété de la coentreprise Ringier Axel Springer, qui édite Le Temps.

Lire aussi: Les tentacules de la mafia en Slovaquie, par Jan Kuciak

L’assassinat du journaliste et son dernier article, publié après sa mort, ont suscité en Slovaquie, un pays membre de l’UE de 5,4 millions d’habitants, de vives craintes pour la liberté de la presse face à la corruption. La crise a conduit à d’importantes manifestations hebdomadaires contre le gouvernement et a poussé à la démission le premier ministre Robert Fico.

Son successeur et allié Peter Pellegrini s’est félicité jeudi sur sa page Facebook de l’arrestation de «suspects de l’assassinat de deux jeunes gens innocents».

L’unité d’élite de la police NAKA s’est bornée à indiquer avoir arrêté des suspects impliqués «dans un crime violent», sans donner de détails.

La station de télévision Markiza a rapporté que huit personnes ont été arrêtées à Kolarovo, dans le sud du pays, dont un homme résidant dans cette ville qui aurait travaillé dans le passé comme enquêteur de la police.

Se référant à une source policière, le quotidien Dennik N écrit de son côté que le meurtrier et des personnes qui l’aidaient sur les lieux du crime figurent parmi les individus arrêtés.

La police et le parquet refusent quant à eux de fournir davantage de détails, invoquant une enquête toujours en cours.

Selon l’hebdomadaire tchèque Respekt basé à Prague, la police slovaque a pu s’appuyer lors de l’enquête sur des photos prises par un satellite américain qui survolait par un concours de circonstances la scène du crime au moment du meurtre. Ces photos ont aidé la police slovaque à analyser les mouvements de voitures et de personnes, écrit Respekt citant une source anonyme.

Selon la télévision slovaque Joj, les assassins ont aussi pu être identifiés grâce à Google, qui aurait fourni les adresses IP de personnes ayant repéré le domicile de jan Kuciak grâce à Google Street View.

Dans les jours qui ont suivi l’assassinat du journaliste, la police avait jugé «probable» que le crime soit lié à l’enquête de Jan Kuciak sur les rapports entre des hommes politiques et des hommes de la N’Drangheta, la mafia calabraise.

Depuis février, des manifestations contre le gouvernement ont été organisées régulièrement à Bratislava et dans d’autres villes slovaques. Un tel rassemblement est prévu encore ce vendredi 28 septembre.

Publicité