L’essentiel

L’Office fédéral de la santé publique a annoncé ce mardi un total de 2851 nouveaux cas en un jour, en baisse par rapport aux précédentes semaines. 6523 nouvelles contaminations pour vendredi, samedi et dimanche, une moyenne quotidienne à la baisse.

Swissmedic a autorisé un deuxième vaccin, celui du laboratoire américain Moderna, qui sera produit par Lonza en Valais. 200 000 doses seront livrée mercredi.

La Grande-Bretagne a mis en service sept centres de vaccination massive. Le gouvernement compte immuniser quelque 15 millions de personnes d’ici mi-février.

Retrouvez notre suivi de la journée de lundi


■ Près de 3500 personnes vaccinées à Genève, 1500 à Fribourg

Selon des chiffres communiqués par les cantons de Genève et de Fribourg, le nombre de personnes vaccinées dans ces deux cantons reste encore assez faible à ce stade. A Genève, 3497 personnes on bénéficié de la première injection du vaccin jusqu'au lundi 11 janvier. Pour la seule journée de lundi, ce sont 857 doses qui ont été administrées dans le canton. A Fribourg les équipes de vaccination mobiles ont vacciné 1500 personnes dans 18 EMS. Dès le 18 janvier, et l'ouverture de deux centres de vaccination à Forum Fribourg et Espace Gruyère, le canton pourra vacciner jusqu’à 1800 personnes par jour. 


■ La Grèce demande «un certificat de vaccination» européen

Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a appelé l'Union européenne à adopter un certificat «standarisé» de vaccination pour aider l'industrie du tourisme, terrassée par la pandémie.

Les personnes vaccinées doivent être libres de voyager

Kyriakos Mitsotakis

Dans une lettre adressée à la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, Premier ministre grec avance qu'«il est urgent d'élaborer un accord commun sur la création d'un certificat de vaccination qui sera accepté par tous les pays membres». L'économie grecque qui dépend de l'industrie du tourisme a subi un coup majeur en raison de la pandémie, même après la réouverture de ses aéroports en juillet dernier. La récession est prévue à 10,5% du PIB en 2020, selon le budget de l'Etat grec 2021.


■ La situation est préoccupante à Wengen

Une septantaine de cas confirmés de Covid-19 ont été recensés à Wengen, dans le canton de Berne, depuis le début de la 2e vague de la pandémie. Sur ce nombre, 60 ont été enregistrés depuis le 14 décembre, dont 28 dans un seul hôtel après le séjour d'un touriste britannique qui a été ultérieurement testé positive au variant britannique du Covid-19. Par la suite, le virus s'est propagé parmi le personnel de l'établissement hôtelier et la population de cette station touristique de l'Oberland bernois, indique la Direction de la santé du canton de Berne.

On est passé de pratiquement zéro à une septantaine de cas en l'espace de deux semaines seulement

Communiqué du canton de Berne

Les chaînes de transmission du virus ne sont pas encore cassées. Pour cette raison, les nouveaux cas se multiplient et la propagation du virus est très rapide à Wengen, a souligné le canton, qui appelle les habitants de Wengen à rester chez eux autant que possible. Quant aux personnes qui quittent la station, elles doivent impérativement se faire tester.

Cette situation épidémiologique alarmante a incité le canton de Berne à annuler les épreuves de ski du Lauberhorn (BE).


■ L’OFSP fait un point de situation

L’Office fédéral de la santé publique a tenu une conférence de presse, après l’annonce de la validation du vaccin Moderna par Swissmedic (lire ci-dessous).

58 cas du variant. Face aux chiffres du jour, Patrick Mathys, chef de la section de gestion de crise de l’Office, s’autorise à évoquer un «certain optimisme», notamment grâce à la baisse continue des hospitalisations et des décès. Il veut cependant tout de suite relativiser: les risques liés aux nouveaux variant du virus demeurent. Le pays compte 58 cas de la souche découverte en Angleterre, et 36 mutations qui ne sont pas précisées.

Il évoque d’ailleurs le bond des infections en Grande-Bretagne et Irlande – ce dernier pays a été placé dans la liste rouge de l’OFSP ce mardi.

Le nombre de flacons. Vice-directrice de l’Office, Nora Kronig précise les flacons disponibles ou à venir: à cette heure, 234 000 doses de Pfizer/BioNTech ont été livrées.

200 000 portions de la potion de Moderna arrivent demain, mercredi – Alain Berset l’a d’ailleurs twitté. Produit par Lonza en Valais, le liquide est conditionné en Espagne et redistribué depuis la Belgique.

Pfizer livre 126 750 doses la semaine prochaine. Dans le courant de la semaine prochaine, les cantons seront donc en mesure d’administrer 560 750 doses, «soit 4% de la population adulte», en comptant deux injections par personne.

Swissmedic à propos du Moderna… et des retards. Concernant le vaccin de Moderna, Philippe Girard, de Swissmedic, argue que «les effets positifs l’emportent sur les risques». Il signale des possibilités d’effets secondaires «comparables à ceux du vaccin contre la grippe, parfois un peu plus forts, plus sévère. Nous pensons que cette validation devrait contribuer à maîtriser la pandémie de coronavirus.»

Le responsable s’insurge contre le «mauvais procès» à propos des retards reprochés aux autorités fédérales. «Nous avons vite reconnu le vaccin Pfizer et venons quelques jours après l’UE pour le Moderna, c’est une bonne performance». Il affirme que même s’il y est validé, le sérum de Moderna ne sera pas administré au Royaume-Uni «avant le printemps».


■ 2851 nouveaux cas

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) indique que la Suisse compte 2851 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures. Et 98 décès supplémentaires sont à déplorer tandis que 147 malades ont été hospitalisés.

La semaine passée, de mardi à vendredi, la moyenne quotidienne était de 4005 nouveaux cas.


■ Le vaccin de Moderna autorisé en Suisse

Le vaccin développé par le laboratoire américain Moderna, dont la Confédération a déjà précommandé plusieurs millions de doses peut désormais être utilisé en Suisse. Swissmedic autorise ce deuxième vaccin en Suisse, moins d’un mois après le feu vert donné au premier vaccin, développé par Pfizer/BioNTech.

La décision suisse survient peu après celle prise par Bruxelles, le 6 janvier. La Suisse a commandé jusqu’ici trois millions de doses du vaccin Pfizer/BioNTech, autorisé juste avant Noël le 19 décembre par Swissmedic, et réservé 7,5 millions de doses du vaccin Moderna. Près de 5,4 millions de doses sont encore assurées par AstraZeneca.


■ Les organisateurs des JO de Tokyo démentent l’hypothèse d’une annulation

Les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo ont démenti mardi la tenue de discussions en février au sujet d’une éventuelle annulation des JO prévus en juillet, après leur report l’an dernier, relate l’AFP.

Dans un discours au personnel de Tokyo-2020, le directeur général du comité d’organisation, Toshiro Muto, a qualifié de «fausses informations» des spéculations de médias japonais selon lesquelles le sort des JO devrait être discuté en février avec le Comité international olympique (CIO).

«Lorsque ce genre d’informations fait surface, certaines personnes peuvent se sentir inquiètes», a déclaré Toshiro Muto. «Je tiens à dire que nous ne pensons pas du tout de cette façon et que ces articles sont faux». De son côté, le président du comité d’organisation Yoshiro Mori, cité par l’agence Kyodo, a estimé qu’il était «absolument impossible» de reporter les Jeux après les lourds investissements, notamment humains, entrepris jusqu’ici.

Dans le dernier sondage de l’agence de presse Kyodo, 45% des personnes interrogées ont souhaité que les Jeux soient reportés une deuxième fois et 35% se sont dites favorables à une annulation pure et simple.


■ Les représentants des indépendants demandent de nouvelles mesures

La question des soutiens publics aux branches sinistrées constitue décidément l’un des principaux thèmes de la semaine. Le collectif indépendants et entrepreneurs, qui revendique 10 000 membres dans le commerce de détail et l’événementiel, publie son cri d’alarme: «Les aides sont insuffisantes et excluent trop d’entreprises. Plus d’un million d’indépendants et entrepreneurs sont au bord du gouffre.»

Entre autres, cette plateforme demande un «paiement immédiat des aides» sous forme d’acomptes, la baisse du seuil des APG dites «cas de rigueur» de -40% à 20% du chiffre d’affaires, une assurance chômage Covid19 «exceptionnelle», de nouveaux appuis pour les loyers commerciaux, ainsi que la création de «task forces d’intelligence collective» dans les cantons et au niveau fédéral, réunissant les milieux politiques, économiques et de la santé.


■ Swissmedic met en garde contre les faux vaccins

«Quiconque achète des médicaments ou des vaccins provenant de sources non contrôlées met sa santé en péril»: dans un communiqué ce mardi, Swissmedic, l’autorité des médicaments en Suisse, met en garde ceux qui pourraient être tentés par des offres de vaccin en ligne.

L’instance prévient que «des personnes mal intentionnées et des organisations criminelles tirent profit des angoisses de la population pour mettre en vente des médicaments et des vaccins sur Internet. Elles se font passer pour des médecins ou des pharmacies en ligne».

L’administration va même plus loin, en proposant aux internautes de signaler s’ils ont des soupçons d’offres illégales, au moyen d’un formulaire ad hoc.

Notre enquête: Interpol avertit contre la mafia du vaccin anti-covid


■ AstraZeneca/Oxford pose son dossier auprès de l’UE

L’Agence européenne des médicaments annonce ce mardi avoir reçu une demande d’autorisation pour le vaccin AstraZeneca/Oxford contre le nouveau coronavirus, précisant qu’elle pourrait prendre sa décision le 29 janvier.


■ L’hypothèse d’un nouveau variant au Japon

Le Japon cherche à isoler un nouveau variant du coronavirus, récemment détecté sur quatre personnes arrivées dans l’archipel en provenance du Brésil, afin de pouvoir l’analyser davantage, ont déclaré mardi les autorités locales. «Pour analyser davantage le variant nous devons d’abord l’isoler», a expliqué un responsable au sein du ministère nippon de la Santé. «Cela pourrait prendre entre plusieurs semaines et plusieurs mois donc il est difficile à l’heure actuelle de dire quand nous pourrons donner des détails» sur ce variant, a-t-il ajouté.

Le Japon a annoncé dimanche avoir détecté un nouveau variant du coronavirus, sans être en mesure de dire dans l’immédiat si celui-ci était plus contagieux ou plus dangereux que d’autres variants déjà repérés dans le monde.


■ Pas d’immunité collective cette année

Lundi soir lors d’un état de situation à Genève, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a prévenu: l’immunité collective contre le Covid-19 ne sera pas atteinte cette année. «Nous n’allons pas atteindre l’immunité collective en 2021», selon la responsable scientifique de l’OMS, Soumya Swaminathan.

Elle a salué les «progrès incroyables» réalisés par les scientifiques qui sont parvenus à développer plusieurs vaccins, sûrs et efficaces, contre le Covid-19 en moins d’un an. Mais, a-t-elle souligné, «Il faut du temps pour produire des doses à grande échelle, pas seulement des millions, mais des milliards», a-t-elle ajouté, appelant à «faire preuve d’un peu de patience».


En vidéo: la réticence face aux vaccins, une vieille histoire