Nations unies

Tatiana Valovaya: «La situation financière de l'ONU est très difficile»

Tatiana Valovaya, ancienne diplomate moscovite, est la première femme à occuper le poste de directrice générale de l'Office des Nations unies à Genève. Elle n'est pas du sérail onusien, mais entend faire parler son expérience du multilatéralisme au profit de la Genève internationale

A 61 ans, Tatiana Valovaya est la première femme à diriger l’Office des Nations unies à Genève. Russe, elle a succédé cet été au Danois Michael Møller. Docteur en économie, ex-journaliste, elle a longtemps œuvré en tant que fonctionnaire et diplomate au sein de l’Etat russe. Elle fut la première femme nommée vice-ministre des Affaires étrangères par Vladimir Poutine. Elle livre au Temps ses premières impressions.

Vous avez pris vos fonctions de directrice générale cet été. Vous n’êtes pas issue du sérail onusien. Quelles sont les premières impressions de l’ONU de l’intérieur?