La République islamique a entamé samedi dernier une période de dix jours de manoeuvres maritimes. «Le tir de missiles constitue la dernière phase des exercices navals», avait déclaré vendredi l’amiral Mahmoud Moussavi, major de la marine iranienne. «Cette phase finale vise à préparer la marine à affronter l’ennemi dans une situation de guerre», avait-il ajouté.

L’Iran a menacé de fermer le détroit d’Ormuz à la navigation si les pays occidentaux adoptent des sanctions sur ses exportations de pétrole en raison de son programme nucléaire soupçonné d’être mené à des fins militaires.