Patrick Pelarski est un ranger féru d’histoire. Sur le seuil de cette «Maison-Blanche texane» (Texas White House) que fut le ranch de Lyndon Baines Johnson (alias LBJ) entre 1964 et 1969, l’ancien sous-officier des Marines, chargé de surveiller les lieux, réfléchit avant de nous répondre sur Joseph Biden, et ce qui le relie à son lointain prédécesseur.

Le matin même de notre visite, The Statesman, le quotidien d’Austin, a pourtant anticipé. Dans un entretien, la fille de l’ancien président, Luci Baines Johnson, a assumé la filiation entre les deux. «Nécessité absolue de protéger la classe moyenne américaine» pour l’actuel candidat à la Maison-Blanche. «Avoir la sagesse d’utiliser notre richesse pour enrichir et élever notre vie nationale, et pour faire progresser la qualité de notre civilisation», selon les termes de son père dans le premier de ses discours sur la «Grande Société», le 22 mai 1964, à l’Université du Michigan, à Ann Harbor.