france

Le théâtre de campagne

Alors que Nicolas Sarkozy fait tout pour se débarrasser de son image de président des riches née le soir de son élection en 2007 au Fouquet’s, Le Canard enchaîné révèle une information piquante

Après le Fouquet’s, le Crillon?

Alors que Nicolas Sarkozy fait tout pour se débarrasser de son image de président des riches née le soir de son élection en 2007 au Fouquet’s, Le Canard enchaîné révèle une information piquante. Dimanche dernier, le grand meeting de la Concorde aurait été précédé d’un lunch à l’Hôtel de Crillon, le célèbre palace situé sur cette place. «Une cinquantaine de membres du premier cercle, qui regroupe les donateurs les plus généreux de l’UMP, se sont ainsi retrouvés pour trinquer dans le salon Marie-Antoinette, classé aux monuments historiques», écrit l’hebdomadaire satirique. L’UMP ne nie pas un déjeuner, mais dément avoir organisé une réunion de donateurs.

Négociations

Les discussions sont entamées entre l’équipe Hollande et le Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon. Elles sont notamment menées, coté socialiste, par Claude Bartolone. Longtemps proche de Laurent Fabius, celui-ci est surtout le président du Conseil général de Seine-Saint-Denis, un département clé pour l’implantation municipale et législative du Parti communiste. C’est d’ailleurs le secrétaire général du PC, Pierre Laurent, qui sera son interlocuteur.

Rassurant

Le représentant de François Hollande pour les questions de défense, Jean-Yves Le Drian, multiplie les rencontres à Paris avec les ambassadeurs des grands pays émergents pour leur dire qui est François Hollande, dont il est un proche de longue date. L’intéressé, pressenti pour le poste de ministre de la Défense en cas de victoire socialiste, s’est auparavant rendu à Washington, Londres et Bruxelles.

Publicité