Fusillade 

Tirs près de la mosquée de Bayonne: deux blessés, le tireur présumé interpellé

Deux hommes ont été gravement blessés lundi par des coups de feu tirés devant la mosquée de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) par un homme qui tentait d'en incendier la porte et qui a été interpellé un peu plus tard à son domicile dans les Landes, a indiqué la préfecture des Pyrénées-Atlantiques

«A 15h20, un homme a tenté d'incendier la porte de la mosquée de Bayonne. Surpris dans sa tentative par deux personnes, l'homme leur a tiré dessus», a indiqué un communiqué de la préfecture qui précise que l'homme, en repartant, a incendié une automobile.

Les deux victimes, gravement blessées par balles, âgées de 74 et 78 ans, ont été évacuées vers le centre hospitalier de Bayonne, a précisé la préfecture. De source policière, le tireur présumé est un homme de 84 ans, Claude S. Une équipe de déminage se trouve à son domicile, à Saint-Martin de Seignanx, à 16 km de Bayonne, dans le département voisin des Landes. La police judiciaire a été saisie de l'enquête. Le périmètre de la mosquée a été sécurisé.

Le tireur présumé interpellé 

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a adressé lundi «sa solidarité et son soutien à la communauté musulmane» après que deux personnes ont été gravement blessées par arme à feu devant la mosquée de Bayonne.

Dans deux tweets, Christophe Castaner a jugé que «les faits commis à la mosquée de Bayonne émeuvent et indignent chacun d'entre nous.» «Mes premières pensées vont aux blessés et à leurs proches. Solidarité et soutien à la communauté musulmane dont je mesure le choc et l'effroi», a-t-il ajouté, en saluant «le grand professionnalisme et la réactivité» de la police qui a procédé à l'interpellation du tireur présumé.

Publicité