Sauf immense surprise, Boris Johnson va être élu ce mardi leader du Parti conservateur, battant son opposant Jeremy Hunt, actuel ministre des Affaires étrangères. Il doit ensuite devenir officiellement premier ministre du Royaume-Uni mercredi après-midi. Le trublion, leader du camp du Brexit et ancien maire de Londres, a conquis la base militante des tories en promettant de mener à bien la sortie de l’Union européenne coûte que coûte le 31  octobre.

Le 24 mai 2019: Theresa May, au bord des larmes, jette l’éponge