Tony Blair, premier ministre britannique de 1997 à 2007, donnera une série d’allocutions privées devant des cadres du fonds spéculatif Lansdowne Partners à Londres, a indiqué lundi son porte-parole. Ce nouveau poste pourrait lui rapporter jusqu’à 2 000 livres (environ 3 300 francs) par minute. Selon la presse anglaise, Lansdowne Partners aurait bâti sa fortune en spéculant sur l’effondrement des banques comme la Northern Rock.

L’ancien chef d’Etat occupe déjà des emplois semblables extrêmement bien rémunérés. Il est ainsi conseiller pour le compte de la banque d’investissement JPMorgan Chase et pour l’assureur suisse Zurich Financial Services, deux postes pour lesquels il toucherait respectivement 2,5 et 2 millions de livres (4,2 et 3,3 millions de francs).

M. Blair a quitté le pouvoir en juin 2007 après avoir passé un peu plus de 10 ans à la tête du gouvernement.. Son porte-parole a précisé que celui-ci n’occuperait pas un emploi permanent avec Lansdowne Partners, mais qu’il restait simplement l’un des orateurs les plus recherchés sur le circuit des conférences. Par ailleurs, il a refusé de commenter la rémunération de Tony Blair.

Mais selon le quotidien The Guardian, ce dernier fait payer ses services 180 000 livres (303 000 francs) pour 90 minutes. D’autres informations révélées par The Independent, font état de rémunérations de 50 000 (84 000) et 170 000 livres (286 000 francs ) par discours.

Cette annonce intervient alors que M. Blair, également représentant du Quartette (Etats-Unis, UE, Russie, ONU) pour le Proche-Orient et directeur d’un groupe de réflexion sur le changement climatique, doit faire vendredi une déposition très attendue devant la commission d’enquête sur l’engagement britannique en Irak.