Une année après l’assassinat du professeur d’histoire Samuel Paty, la France rendait hommage ce samedi à l’enseignant, devenu un symbole de la liberté d’expression. Marches silencieuses, inauguration de plaques commémoratives ou encore salles renommées, la presse hexagonale a unanimement relaté les divers hommages orchestrés en la mémoire de l’enseignant dans les quatre coins du pays. Ce matin à Paris, le premier ministre Jean Castex a inauguré une plaque dans l’entrée du ministère de l’Éducation nationale. Plusieurs centaines d’habitants d’Eragny-sur-Oise, où vivait le père de famille, se sont pour leur part réunies en milieu de matinée pour une cérémonie.