Ambassade

Transfert d’ambassade: Israël en contact avec «au moins dix pays»

Cette déclaration de la vice-ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Hotovely intervient au lendemain de l’annonce du transfert par le Guatemala de son ambassade à Jérusalem

Israël est en contact avec «au moins dix pays» pour le transfert de leur ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem dans le sillage des Etats-Unis, a affirmé la vice-ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Hotovely. Certains de ces pays sont «en Europe», a-t-elle dit lundi à la radio publique.

Elle a fait ces déclarations au lendemain de l’annonce du transfert par le Guatemala de son ambassade à Jérusalem. La vice-ministre n’a pas donné les noms des pays susceptibles de suivre l’exemple des Etats-Unis.

Lire aussi: Donald Trump va transférer l’ambassade américaine en Israël à Jérusalem, indignation dans le monde musulman

«La déclaration de Donald Trump va enclencher un courant dont nous n’avons pour le moment vu que les prémices», s’est-elle bornée à affirmer. La radio publique, citant des sources diplomatiques israéliennes, a évoqué le Honduras, les Philippines, la Roumanie et le Soudan du Sud parmi les pays qui pourraient prendre une telle décision.

La décision du Guatemala jugée honteuse par les Palestiniens

Mais, selon la radio, il n’est pour le moment question que de contacts et non de négociations concrètes pour le transfert dans un proche avenir des ambassades de ces pays à Jérusalem.

Lire aussi: Le pape François appelle à «la paix pour Jérusalem»

Le Guatemala avait une mission diplomatique à Jérusalem – comme douze autres pays – jusqu’au vote de la résolution 478 de l’ONU en 1980, qui condamnait la proclamation par le parlement israélien de Jérusalem «une et indivisible» comme la capitale de l’Etat hébreu. Bolivie, Chili, Colombie, Costa Rica, République dominicaine, Equateur, Guatemala, Salvador, Haïti, Pays-Bas, Panama, Uruguay et Venezuela avaient alors déménagé leur ambassade à Tel-Aviv, où se trouvaient déjà celles des autres pays.

Les Palestiniens ont qualifié lundi d’«acte honteux» et hostile la décision du Guatemala de transférer son ambassade à Jérusalem. Les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l’Etat auquel ils aspirent. Israël occupe depuis 1967 cette partie de la Ville sainte et l’a également annexée, une annexion que la communauté internationale n’a jamais reconnue.

Publicité