Près des deux tiers des Européens pensent que la corruption est un problème au sein de leur gouvernement, un tiers considèrent que cette situation s’aggrave dans leur pays et environ la moitié d’entre eux estiment que la situation ne va pas aller en s’améliorant. Telles sont les conclusions d’une enquête menée par l’organisation Transparency International auprès de 40 000 personnes issues des 27 pays européens.

Corruption du gouvernement, impunité et utilisation de ses relations personnelles pour accéder à des services publics: ses résultats «remettent en question l’image de l’Union européenne en tant que lieu d’intégrité», pointe l’ONG.