Cette fois, le meurtrier de Samuel Paty n’est pas le seul dont le profil et l’itinéraire seront disséqués par les policiers français de l’antiterrorisme et le renseignement intérieur (DCRI).

Lire aussi: Face au terrorisme, la France s’agrippe à sa laïcité