Alexandre Loukachenko a voulu «protéger l’Europe». C’est le président biélorusse en personne qui a pris la décision de détourner le vol Ryanair FR4978 entre Athènes et Vilnius, prétextant une alerte à la bombe, évidemment bidon. Que cette même Europe étouffe de rage et condamne fermement cet acte de piraterie ne le dérange pas plus que cela: il est le seul maître en son pays, ciel compris. Et la propagande d’Etat bénéficie toujours de la colère occidentale.