A un an de la Coupe du monde 2022 pour laquelle la Suisse s'est qualifiée lundi soir à Lucerne, le Qatar, pays hôte de la grand-messe du football, est cloué au pilori pour ne pas avoir suffisamment amélioré son bilan en matière de droits humains et surtout de droit des travailleurs migrants. C’est Amnesty International qui le dit dans son dernier rapport publié lundi.