Trois ressortissants européens suspectés de «terrorisme» ont été interpellés dans le centre du Mali lors d’opérations menées contre des djihadistes, a annoncé mardi soir l’armée malienne. «Le détachement Fama (Forces armées maliennes) de Diabaly a procédé à l’interpellation le 10 avril (dimanche) 2022 de cinq suspects, dont trois ressortissants européens», affirme un communiqué de l’état-major général des armées.

Le communiqué ne précise pas l’identité de ces «suspects» européens interpellés à Diabaly, une localité à environ 300 km au nord-ouest de Bamako.

Lire aussi: Les militaires européens vont rester au Mali, mais «pas à n’importe quel prix»

Gouverné par une junte militaire depuis août 2020, le Mali est plongé dans la tourmente depuis 2012. La propagation djihadiste, partie du nord, s’est étendue dans le pays et a gagné le Burkina Faso et le Niger voisins.