Le sénateur du Massachusetts, John Kerry, a facilement remporté mardi la primaire en Utah et deux caucus en Idaho et à Hawaï, distançant John Edwards et confirmant sa position de meneur dans la course à l'investiture comme candidat présidentiel démocrate.

En Utah, John Kerry a battu John Edwards, le sénateur de la Caroline du Nord, avec 55% des suffrages contre 30%. En Idaho, il a remporté une très nette victoire avec 54% contre 22% à son principal rival. Lors d'un caucus (assemblée électorale) à Hawaï, John Kerry a obtenu 46% des scrutins, contre seulement 13% pour John Edwards.

Les votes de mardi ne devaient désigner qu'un petit nombre de délégués – 23 dans l'Utah, 20 à Hawaï et 18 en Idaho – à la convention du Parti démocrate de Boston (26-29 juillet) qui officialisera le choix du candidat démocrate à l'élection présidentielle du 2 novembre. Le «gros morceau» est prévu le 2 mars à l'occasion du «super mardi». Des caucus et des primaires sont alors prévus dans dix Etats, dont notamment la Californie et New York. Un total de 1151 délégués, soit environ un quart de la totalité des délégués de la convention et plus de la moitié des 2162 délégués nécessaires à l'investiture, seront désignés ce jour-là.

Pour le sénateur de la Caroline du Nord, ce «super mardi» est considéré comme l'épreuve de la dernière chance pour battre son rival du Massachusetts. Un sondage publié par le Los Angeles Times crédite toutefois John Kerry de 56% des suffrages devant John Edwards avec 24% en Californie où, le 2 mars, 370 délégués à la convention démocrate de juillet seront désignés.

Mardi, John Kerry a accusé le président Bush de vouloir «diviser l'Amérique» en réclamant un amendement constitutionnel interdisant les mariages homosexuels.