Depuis le brutal limogeage du patron du FBI James Comey en mai 2017, rien ne va plus entre Donald Trump et la police fédérale. Inquiété par l’enquête sur l’affaire russe, le président dénonce à intervalles réguliers une «chasse aux sorcières» à son encontre. Et les deux «démons» qui hantent ses pires cauchemars sont tous deux d’anciens patrons du FBI: James Comey, qui n’a toujours pas digéré son éviction, et Robert Mueller, le procureur indépendant qui cherche à établir les liens entre son entourage et l’ingérence de Moscou dans l’élection présidentielle de 2016. Son ressentiment à l’égard de l’institution n’est pas près d’hiberner.