Afrique du Nord

En Tunisie, la réforme sur l’égalité des femmes devant l’héritage s’enlise

Lancé il y a un an, un projet de loi doit mettre fin à cette discrimination d’inspiration coranique. La présidentielle tunisienne fait pourtant peu de cas d’une initiative jugée trop ambitieuse

Mettre fin à l’inégalité hommes-femmes devant l’héritage en Tunisie, telle était l’ambition, pionnière dans le monde arabo-musulman, de feu le président Béji Caïd Essebsi lors de son annonce à l’été 2018. Un an plus tard, ce qui devait être un symbole de son mandat tarde à prendre forme. La campagne estivale des candidats à sa succession, islamistes ou non, n’a pas aidé. Un désintérêt qui reflète les divisions profondes au sein de la société tunisienne sur l’équilibre entre le religieux et le civil.

Lire aussi: La Tunisie fait un pas de plus vers l’égalité entre hommes et femmes en matière d’héritage