Turquie

La Turquie demande aux Etats-Unis d’arrêter Fethullah Gülen

L’ancien prédicateur est accusé d’être l’instigateur de la tentative de coup d’Etat du 15 juillet. C’est la première fois que la Turquie demande son arrestation. Les Etats-Unis demandent des «preuves» de son implication

La Turquie a demandé mardi aux Etats-Unis d’arrêter l’ancien prédicateur Fethullah Gülen, accusé d’être l’instigateur de la tentative de coup d’Etat du 15 juillet et dont Ankara a réclamé l’extradition, a rapporté l’agence progouvernementale Anadolu.

Le ministère de la Justice a demandé à Washington d’arrêter Fethullah Gülen, 75 ans, qui vit en exil aux Etats-Unis depuis 1999, l’accusant d’avoir «ordonné et dirigé la tentative de coup d’Etat», a précisé Anadolu. C’est la première fois que les autorités turques demandent l’arrestation de l’ancien prédicateur, qui nie avoir joué un rôle dans la tentative de putsch.

Ankara a à de multiples reprises exigé auprès de Washington l’extradition de Fethullah Gülen, et a adressé aux autorités américaines des documents qui prouvent selon les Turcs son implication dans le putsch avorté.

Les Etats-Unis attendent des preuves

En visite en Turquie fin août, le vice-président américain Joe Biden avait déclaré «comprendre les sentiments intenses» du gouvernement et du peuple turcs au sujet de Gülen tout en réclamant des preuves.

Mais il avait ajouté que la Turquie devait fournir plus d’éléments incriminant l’ex-imam si elle voulait obtenir son extradition, précisant qu'«aucune preuve» de son implication présumée dans le coup d’Etat raté n’avait été présentée.

Dans la nuit du 15 au 16 juillet, une fraction de l’armée s’est soulevée tentant de renverser le pouvoir. En réponse, Ankara a lancé une purge sans précédent dans l’administration turque (armée, justice, médias, éducation) pour chasser les sympathisants de Fethullah Gülen. La tentative de coup d’Etat a fait au moins 270 morts.

Publicité