Une babouchka se fraye tête baissée un chemin entre les gravats qui encombrent la chaussée, entre les façades éboulées et les immeubles en ruine de Lyssytchansk, dans l’est de l’Ukraine. Les canalisations, les conduites de gaz, les câbles électriques et les antennes relais ont explosé. D’autres petites villes industrielles du Donbass sous les bombes russes connaissent les mêmes destructions. Les besoins humanitaires y sont énormes et urgents, mais les humanitaires en sont quasiment absents. Pourquoi l’aide colossale consentie pour l’Ukraine ne parvient-elle pas là où elle serait la plus vitale? Les conditions de sécurité et l’ampleur du conflit n’expliquent pas seules ces dysfonctionnements. Plusieurs rapports pointent l’impréparation et le manque de connaissance du contexte ukrainien.