L’Afghanistan n’avait pas encore de gouvernement jeudi. Une énième phase de transition que l’«émirat islamique» taliban tente de gérer parmi un grand lot d’autres problèmes: une économie qui s’effondre, une population terrorisée à rassurer. Les ministères de l’ancienne république sont fermés. Pourtant, le drapeau blanc des talibans flotte déjà devant tous les édifices publics à la place du drapeau tricolore afghan. Une image saisissante. A l’entrée du Ministère de l’information, dirigé aujourd’hui par des moudjahidin talibans, est écrit au feutre «Ministère de l’information de l’émirat islamique taliban». C’est ici que se trouve l’énigmatique Zabihullah Mujahid, porte-parole officiel des talibans.