Face au regain de l’épidémie, le président français, Emmanuel Macron, a annoncé mercredi soir la mise en place à partir de samedi et pour au moins quatre semaines d’un couvre-feu entre 21h et 6h en région parisienne et dans huit autres métropoles, dont celles d’Aix-Marseille et de Lyon. Restaurants, bars, cinémas, théâtres, ...: tous les lieux publics seront fermés à 21 heures. Les citoyens devront être chez eux à cette heure. Les contrevenants s’exposeront à une amende de 135 euros. La mesure était pressentie (lire notre article «Vers un couvre-feu dans la France de la seconde vague?»). 

«Il y aura des conséquences économiques», a admis Emmanuel Macron lors d’une interview télévisée, mais l’objectif est de «réduire les contacts privés» alors que la situation est «préoccupante».

Le confinement mis en place en France du 17 mars au 10 mai a entraîné l’appauvrissement d’un quart des ménages, d’autant plus fortement que leur niveau de vie était initialement bas, selon une enquête publiée de l’Institut national de la statistique (Insee).

A propos de la situation en Suisse: la Suisse face à une nouvelle déferlante de coronavirus

Nouvelles mesures en Allemagne

Angela Merkel veut imposer de nouvelles restrictions en Allemagne, dont une obligation élargie du port du masque, face à la hausse continue des nouveaux cas recensés depuis plusieurs jours.

Des horaires de fermeture des bars et restaurants devraient également être imposés lorsque le taux d’incidence atteindra 35 nouvelles infections quotidiennes pour 100 000 personnes durant sept jours consécutifs, selon un projet d’accord négocié mercredi par la chancelière et les dirigeants des 16 Etats régionaux allemands.

Durcissement aux Pays-Bas et en Espagne

Les Pays-Bas, jusque-là moins stricts que leurs voisins européens, ont décidé la fermeture des bars et des restaurants, le port du masque obligatoire dans les espaces clos pour les plus de 13 ans, l’interdiction de la vente d’alcool à partir de 20h.

En Espagne, la Catalogne a décidé de fermer tous ses bars et restaurants pendant quinze jours.

A lire sur la situation à Genève: la gradation des interdictions liées au covid reprend

Mesures anti- «fake news»

Jusqu’à un tiers de la population de certains pays est susceptible de croire à de fausses informations et à des théories complotistes sur le Covid-19, qui ont pour effet d’augmenter la méfiance envers la vaccination, avertissent des chercheurs.

De son côté, Facebook va interdire les publicités décourageant les utilisateurs de se faire vacciner.

Impact sur d’autres maladies…

La pandémie de Covid-19 menace de réduire à néant les progrès de ces dernières années dans la lutte contre la tuberculose, jusque-là le principal tueur infectieux, avertit l’Organisation mondiale de la santé.

L’OMS estime que la maladie pulmonaire pourrait faire cette année entre 200 000 et 400 000 morts de plus que le 1,4 million de 2019, malgré l’existence d’un remède.

… Et sur le climat

Les restrictions liées à l’épidémie de Covid-19 ont entraîné une chute sans précédent des émissions de CO2 au premier semestre 2020, plus que pendant la crise financière de 2008 et la Seconde Guerre mondiale, selon une équipe internationale de chercheurs, dont l’étude a été publiée dans Nature Communications.

Situation autour du monde

La pandémie a fait plus de 1,087 million de morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP mercredi. Quelque 38,2 millions de cas ont été officiellement comptabilisés, dont plus de 26,4 millions ont été guéris.

Les Etats-Unis comptent le plus de morts (215 914), devant le Brésil (150 998), l’Inde (110 586), le Mexique (84 420) et le Royaume-Uni (43 018).

Retrouvez  nos principaux articles sur la pandémie