Un djihadiste allemand d’origine syrienne, soupçonné d’avoir participé à la planification des attentats de 2001 aux Etats-Unis, a été capturé par les Unités de protection du peuple (YPG, kurdes) en Syrie. Son interrogatoire est en cours, a annoncé mercredi un commandant kurde, sans livrer d’autres détails.

Mohammed Haydar Zammar, âgé d’une cinquantaine d’années, est soupçonné d’avoir recruté des exécutants des attentats du 11 septembre 2001 à New York et Washington. Selon Le Parisien, il serait un membre actif de la cellule de Hambourg, un groupe terroriste complice de cette attaque. Il avait été arrêté au Maroc en décembre de la même année dans une opération impliquant des agents de la CIA, et remis aux autorités syriennes deux semaines plus tard.

Lire aussi: Les Etats-Unis dans 
le piège du 11-Septembre

En Allemagne, où il était visé par un mandat d’arrêt pour assistance à une organisation terroriste, certains députés avaient accusé leur gouvernement de ne pas en faire assez pour protéger un ressortissant allemand risquant la torture et un procès inéquitable.

Des prisonniers remis en liberté pendant la guerre

Un tribunal syrien l’a condamné à 12 ans de prison en 2007 pour son appartenance à la confrérie des Frères musulmans, un chef d’accusation pour lequel il risquait alors la peine de mort. Mais après le début du conflit en Syrie, quatre ans plus tard, de nombreux prisonniers islamistes ont été remis en liberté et ont rejoint des groupes de djihadistes. Il a disparu des radars des autorités en 2014.

Al-Qaida avait alors une branche en Syrie connue sous le nom de front Al-Nosra, qui a affirmé depuis lors avoir coupé tous les liens. L’Etat islamique a, quant à lui, occupé le nord et l’est de la Syrie, d’où il a été chassé par les milices kurdes soutenues par les Etats-Unis.