L'essentiel 

Lundi, les cantons de Neuchâtel et Fribourg ont à leur annoncé l'ouverture prochaine de la vaccination à tous les adultes, après Vaud.

La Suisse compte 1633 nouveaux cas ce mardi, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore 13 décès supplémentaires et 65 malades ont été hospitalisés.

Retrouvez notre suivi de la journée de lundi.


■ Un quart des Européens ont reçu au moins une dose de vaccin

Plus d'un quart de la population de l'UE a reçu au moins une dose de vaccin anti-Covid, a salué mardi la Commission européenne, et plus de 9% de ses habitants sont désormais entièrement vaccinés (donc avec deux doses, ou avec le vaccin à dose unique de Johnson & Johnson), selon un décompte de l'AFP.

Malgré la récente accélération, l'UE reste à la traîne des Etats-Unis (environ 30% de la population entièrement vaccinée), d'Israël (58%) et du Royaume-Uni (23%).

Du côté de la Suisse:


■ Le Valais renouvelle son aide à la culture

Le Valais a attribué 500 000 francs aux projets de transformation de quatre entreprises culturelles pour qu'elles puissent s'adapter aux exigences liées à la pandémie. Parallèlement, le canton réactive son soutien aux projets de recherche artistique, via l'octroi de bourses.

Parmi les dix-sept dossiers reçus, les autorités ont sélectionné l'Association du Festival des Cinq Continents à Martigny, qui construit six modules de caravanes culturelles pour «La Cité des 5 continents», le Palp Festival à Bruson, qui propose un centre de création et de recherche dans le but de reconquérir son public, le «Picnic Tour» avec spectacles itinérants dans toute la Suisse de In’Prod Association à Fully et le concept «KinderKultur» avec la création de quatre vidéos et des kits créatifs pour la jeunesse du Zeughaus Kultur Brig. Le prochain délai de demande de soutien pour de tels projets est fixé au 31 mai 2021.

Pour assurer une relance du secteur culturel, le canton du Valais a également décidé de reconduire son programme de soutien à la recherche artistique pour les acteurs culturels. Il compte y allouer 600 000 francs.


■ Les Allemands vaccinés seront dispensés de certaines restrictions 

L'Allemagne va lever plusieurs restrictions, dont l'obligation de test négatif pour entrer dans des magasins ou les limitations de réunions privées, pour les personnes vaccinées contre le Covid-19, a annoncé mardi la ministre de la Justice. «Les personnes vaccinées n'auront plus besoin d'un test négatif si elles veulent faire des courses, aller chez le coiffeur ou visiter un jardin botanique, par exemple», a indiqué dans un communiqué Christine Lambrecht.

Selon un texte adopté mardi par le gouvernement et qui doit encore être adopté en fin de semaine par le parlement, les personnes vaccinées pourront «se rencontrer en privé sans restrictions», a ajouté la ministre. Le couvre-feu nocturne récemment instauré à partir de 22h00 ne s'appliquera plus non plus aux personnes ayant reçu deux doses de vaccin.

La chambre basse du parlement, le Bundestag, se prononcera sur ce texte jeudi et le Bundesrat, la chambre haute, vendredi. En cas d'adoption, ces assouplissements pourraient ainsi entrer en vigueur dès ce week-end.


■ Trafic de fausses attestations covid en Côte d'Ivoire

Une dizaine de personnes ont été arrêtées à Abidjan, accusées d'avoir participé à un trafic de fausses attestations de test négatif au Covid-19, ont indiqué mardi à l'AFP des sources policières. «Ces personnes délivraient de fausses attestations» de test négatif au Covid-19 «au prix de 45 000 FCFA (environ 68 euros) à des passagers embarquant à l'aéroport d'Abidjan», selon l'une de ces sources ayant requis l'anonymat.

Les faussaires disposaient d'une application leur permettant de modifier les noms et de scanner la signature de la directrice de l'Institut Pasteur à Abidjan, la professeure Mireille Dosso, qui figure normalement sur les vraies attestations, selon la police. Ils disposaient en outre de complices à l'aéroport international d'Abidjan qui laissaient passer les détenteurs de ces fausses attestations sans les vérifier. «Trois infirmiers et une dizaine d'autres personnes» ont été arrêtées, selon une des sources policières qui a affirmé que l'enquête se poursuivait.


■ Le régulateur européen se penche sur le vaccin chinois Sinovac

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé mardi le lancement d'une procédure d'«examen continu» du vaccin du laboratoire chinois Sinovac contre le Covid-19, ce qui ouvre la voie à une éventuelle demande d'autorisation prochaine dans l'Union européenne. Le vaccin du laboratoire chinois Sinovac utilise la technique classique du virus inactivé qui aide la personne vaccinée à produire des anticorps contre le virus.

L'agence européenne va poursuivre sa procédure jusqu'à ce qu'elle dispose de suffisamment d'informations pour que le laboratoire puisse présenter une demande formelle d'autorisation de mise sur le marché. «L'EMA ne peut prévoir de calendrier global mais l'évaluation d'une éventuelle demande devrait prendre moins de temps que d'habitude en raison du travail effectué durant l'examen continu», a déclaré l'agence.

Le vaccin de Sinovac a été autorisé en février en Chine et est également autorisé au Chili, au Brésil, aux Philippines, en Ukraine ou encore en Turquie.


■ A Fribourg: «Vaccinez-vous», qu'ils disaient

Le Conseil d'Etat fribourgeois publie à l'instant un communiqué et des images pour signaler qu'il veut donner l'exemple. Alors que le canton a annoncé hier l'ouverture aux piqûres des plus de 16 ans dès samedi, le gouvernement n'a pas tardé à passer à l'action. Ses membres éligibles se sont fait administrer la potion en début d'après-midi au Forum Firbourg. A commencer le président, Jean-François Steiert.

Le Conseil d'Etat d’Etat «espère vivement qu’une grande majorité de Fribourgeoises et Fribourgeois saisira l’occasion de se faire vacciner, à l’image de tous ses membres», écrit-il. Il précise que dans les EMS, aucun nouveau cas n'a été déclaré depuis le 1er avril.

Les statistiques par canton:


■ 361 810 nouvelles vaccinations en sept jours 

Du 26 avril au 2 mai, 361 810 doses de vaccin contre ont été administrées en Suisse, selon les données publiées mardi sur le site de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

En moyenne, 51 687 vaccinations ont été effectuées par jour. Comparé à la semaine précédente, le rythme des injections s'est accéléré de 6%.

Au total, 2 804 976 vaccinations ont été réalisées jusqu'à dimanche. Jusqu'ici, 954 177 personnes ont été vaccinées complètement. Cela signifie que 11,1% de la population a déjà obtenu deux doses de vaccin. 896 622 personnes n'ont reçu que la première piqûre.

Quelque 355 899 doses de vaccin ont été livrées aux cantons, mais n'ont pas encore été employées. Par ailleurs, 557 250 doses sont stockées par la Confédération.


■ La Suisse compte 1633 nouveaux cas

La Suisse compte mardi 1633 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore treize décès supplémentaires et 65 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 22 716 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 7,19%.

Sur les quatorze derniers jours: 

  • Le nombre total d'infections est de 25 028, soit 289,52 nouvelles infections pour 100 000 habitants.
  • Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,93.
  • Les patients Covid-19 occupent 26,20% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 70,20%.

Quant aux variants du coronavirus:

  • 42 879 cas ont été détectés en Suisse jusqu'à ce jour, dont 17 247 cas ont été attribués au variant britannique (B.1.1.7), 246 au variant sud-africain (B.1.351) et 14 au variant brésilien (P.1).
  • Dans 25 372 cas, une mutation était présente, mais la lignée n'était pas claire.

■ Un instantané: attente après piqûre en Thaïlande

Après l'administration du vaccin, les médecins et soignants aiment faire attendre le bénéficiaire un moment, afin de contrôler sa réaction. La durée est variable. A Bangkok, raconte le photographe, elle est de 30 minutes après l'injection. Ici, un centre dans le quartier populaire Klong Toey.


■ Pas de hausse de prix des transports publics en sortie de crise

Les entreprises des transports publics suisses et les communautés tarifaires renoncent pour la cinquième année consécutive à une hausse générale, annonce l'Alliance Swisspass.

L'Alliance SwissPass et les 250 entreprises de transport et 18 communautés tarifaires qu'elle regroupe mettent ainsi tout en œuvre pour inciter la clientèle à revenir vers les transports publics. «Ce serait donner un mauvais signal que de demander à la clientèle de passer à la caisse en pleine crise», explique Christian Plüss, président du Conseil stratégique de l'Alliance SwissPass et CEO de CarPostal SA, cité dans un communiqué.

Dans certains segments, l'offre des transports publics deviendra même moins chère: à partir de décembre 2021, les enfants de moins de six ans voyageront gratuitement même non accompagnés d'un adulte.


■ En Chine, en goguette et sans masque

Le Covid-19 semble un lointain souvenir pour les millions de Chinois qui ont profité des jours fériés suivant le 1er mai pour visiter les sites touristiques les plus populaires du pays, raconte l'agence AFP.

Les ruelles historiques de Pékin, tout comme la Cité Interdite ou les parcs, grouillaient mardi de visiteurs. Certains ne portaient même pas de masque et d'autres se contentaient de l'avoir sous le menton.

Les touristes ont également envahi les lieux les plus populaires de Shanghai, faisant des selfies avec les immenses gratte-ciels en arrière plan.

A Wuhan, où les premiers cas de coronavirus sont apparus fin 2019, des milliers de fêtards sans masque ont dansé ensemble, sans respecter les mesures de distanciation physique, lors du festival de musique en plein air Strawberry.


■ «Allez vous faire vacciner», derniers mots d'une antivax

L'histoire n'en finit pas d'agiter les réseaux. Celle de la Québécoise Gisèle Beaudoin, chanteuse de country, devenue fidèle aux publications complotistes et notamment anti-vaccins, qui a appelé dans ses derniers moments... à la vaccination. Elle est décédée samedi du Covid-19.

Sa sœur Monic, qui raconte l'histoire aux médias en compagnie de son mari, indique à Radio-Canada: «Elle m'a dit: «Fais attention et dis à tout le monde que je suis en train de mourir de la covid. Et dépêchez-vous, allez vous faire vacciner, j'étouffe et je vais mourir étouffée.» Puis quelques heures après, elle m'a écrit: «C'est fini».»

La sœur se rappelle: «Elle nous parlait que de mensonges et qu'avec ce vaccin-là, on était pour mourir. Que la Covid-19 n'existait pas, que c'était une pneumonie, une mauvaise grippe.»


■ Pfizer demande une autorisation pour les jeunes de plus de 12 ans

CNN indique que les Etats-Unis devraient autoriser le vaccin de Pfizer-BioNTech contre le Covid-19 pour les enfants âgés de 12 ans et plus à partir de la semaine prochaine.

Pfizer a demandé une autorisation d'utilisation d'urgence pour son vaccin, à destination des enfants et adolescents âgés de 12 à 15 ans, selon la chaîne, qui cite un responsable gouvernemental.

«L'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (la Food and drug administration) devra modifier sa réglementation sur l'autorisation d'utilisation d'urgence du vaccin, mais le processus devrait être simple», rapporte la chaîne.


■ L'Inde passe le triste seuil des 20 millions de cas

L'Inde a dépassé mardi les 20 millions de cas de Covid-19 depuis le début de la pandémie, selon les données officielles que relaie l'AFP. Au cours des dernières 24 heures, l'Inde a recensé 357 229 nouvelles contaminations.

Elles portent le total à 20,3 millions, selon le ministère indien de la santé. Les décès ont augmenté de 3449 pour atteindre 222 408 au total. De nombreux experts estiment cependant que le nombre réel est beaucoup plus élevé.

Frappé par une deuxième vague d'une grande virulence, le pays de 1,3 milliard d'habitants a recensé huit millions de nouvelles contaminations depuis la fin mars.