L’agresseur, un Allemand de 27 ans qui a été arrêté, «a fait des déclarations sur place qui renvoient à une motivation politique, a priori islamiste», a-t-il expliqué, précisant que l’une des personnes avait succombé à ses blessures. Selon des médias locaux citant des témoins, l’agresseur a crié «Allah akbar» («Allah est grand»).

Si le mobile est confirmé, il s’agira de la troisième agression de ce genre en Allemagne depuis septembre. L’organisation Etat islamique (EI) avait appelé en août 2015 à commettre des agressions solitaires au couteau en Allemagne, épargnée jusqu’ici par une attaque djihadiste d’ampleur.

Plusieurs cas

Fin mars une adolescente de 15 ans, ressortissante germano-marocaine, a gravement blessé un policier dans la gare de Hanovre à l’occasion d’un contrôle de routine.

En septembre, un Irakien de 41 ans, en liberté conditionnelle après avoir purgé une peine pour appartenance à une organisation «terroriste» et un projet d’attentat contre un premier ministre irakien en 2004, a été tué par la police après avoir blessé une policière à Berlin. Là aussi, l’arme utilisée par l’agresseur, Rafik Youssef, était un couteau. L’une des personnes blessées, âgée de 50 ans, est morte à l’hôpital. Parmi les autres victimes âgées de 43 à 58 ans, l’une d’elles souffre de graves blessures, a-t-il encore précisé.

Les agressions se sont déroulées mardi vers 05h00 du matin (03h00 GMT) dans la gare de S-Bahn (trains interurbains) de Grafing, une petite ville au sud-est de Munich, capitale de la Bavière. L’homme «a distribué des coups de couteau autour de lui», selon un porte-parole de la police de Haute-Bavière, tandis que le Parquet a souligné que l’agresseur n’était «pas originaire du lieu ou des environs».