«Nous pouvons confirmer que 60 personnes ont été tuées et 80 sont soignées dans différents hôpitaux», a déclaré Rajan Bhagat, porte-parole de la police de la ville. Un précédent bilan faisait état d’une cinquantaine de décès.

«De nombreuses victimes sont encore bloquées sous le béton et les barres de fer. Notre défi est de les sortir vivantes», a-t-il ajouté. Selon des responsables, l’immeuble situé dans un quartier très densément peuplé, à l’est de la capitale New Delhi, a pu être fragilisé par les fortes pluies de mousson.

Toute la nuit, les pompiers et les habitants ont dégagé les décombres à la recherche d’éventuels survivants alors que des témoins ont indiqué avoir entendu des appels à l’aide, a indiqué l’agence indienne PTI. Les habitants ont déploré les coupures d’électricité et l’absence de grues qui ont fortement ralenti les opérations de secours.

Sans permis

Selon Sheila Dikshit, la ministre en chef du Territoire de Delhi, il se peut que l’immeuble ait été construit sans permis. L’immeuble de quatre étages abritait des logements ainsi que, selon la presse, deux sociétés dont l’une spécialisée dans l’exportation de vêtements. «Je pense que l’accident est dû à la négligence de l’entreprise de construction qui n’a pas construit un immeuble assez solide pour résister aux inondations survenues il y a un mois», a-t-elle déclaré lundi sur la chaîne NDTV. «L’enquête que nous allons ouvrir fera la lumière et devrait permettre d’identifier les coupables», a-t-elle ajouté.