Un incendie provoqué par un feu d'artifice mal maîtrisé a fait plus de 100 morts dans la nuit de samedi à dimanche dans un temple du sud-ouest de l'Inde, où des milliers de familles étaient massées pour le spectacle. Des centaines de personnes ont été blessées, pour certaines grièvement brûlées, dans cette catastrophe dans le temple hindou de Puttingal Devi dans la ville côtière de Paravur, dans le Kerala, lors de ces célébrations liées au Nouvel An hindou. 

«Il a été confirmé que 102 personnes avaient été tuées et 280 blessés admis dans divers hôpitaux», a déclaré aux journalistes le chef de l'exécutif de l'Etat du Kerala, Oommen Chandy. Ce dernier, qui avait auparavant fait état de 79 morts, a accusé les responsables du temple d'avoir tiré le feu d'artifice alors qu'ils n'en avaient pas eu l'autorisation du fait de préoccupations sur les mesures de sécurité.

Plusieurs milliers de personnes se pressaient dans le temple Puttingal Devi et dans les ruelles adjacentes pour le spectacle qui a commencé à minuit et a duré plusieurs heures. Un des pétards est tombé sur un cabanon où étaient stockés les feux d'artifice, ce qui a déclenché le feu, rapportent les chaînes de télévision. Le temple est situé à Kollam, dans l'Etat du Kerala, à 70 km environ de la capitale de l'Etat, Thiruvananthapuram.