La fille de 34 ans, était violée régulièrement depuis l’âge de 9 ans par son père, un marchand ambulant de 63 ans, selon les enquêteurs, cités par le quotidien La Repubblica. La jeune femme, qui ne pouvait pas sortir de chez elle sans être accompagnée par son père, était enfermée dans une pièce sans lumière et n’a plus été scolarisée depuis la classe de cinquième (environ 13 ans), selon la même source.

Pour le père incestueux, «une loi familiale voulait que la fille aînée lui soit +promise+», selon le procureur en charge de l’enquête, Pietro Forno. Le père a ensuite incité son fils, âgé de 40 ans, à l’imiter. Lui aussi arrêté, il est soupçonné d’avoir violé et maltraité ses quatre filles de 6, 8, 12 et 20 ans et de les avoir obligées à assister à ses rapports sexuels, selon la même source.

L’enquête a débuté en octobre dernier, lorsque Laura (un prénom fictif) a porté plainte contre son frère, l’accusant de l’avoir violée et séquestrée pendant deux semaines, alors qu’elle s’était réfugiée chez lui après une dispute avec son père.

La Repubblica faisait le lien avec l’Autrichien Josef Fritzl, condamné à vie la semaine dernière pour avoir séquestré sa fille Elisabeth et en avoir fait son esclave sexuelle pendant 24 ans. Les cinq victimes présumées ont été placées dans une communauté où elles sont suivies par des psychologues.