Trois silhouettes sur le perron de la Villa La Grange. A 13h25, à la minute près tel qu’annoncé par le programme officiel, le président de la Confédération Guy Parmelin apparaît avec ses deux hôtes. A sa droite, Vladimir Poutine, fraîchement arrivé à Genève. A sa gauche, Joe Biden qu’il a déjà rencontré mardi.

Guy Parmelin leur souhaite la bienvenue à Genève, «ville de paix», au nom d’une Suisse fidèle à sa tradition de bons offices. «Je vous souhaite de fructueux dialogues dans l’intérêt de vos deux pays et du monde», énonce le président suisse avant de prendre congé de ses invités en français, anglais et russe. Les deux adversaires se serrent la main et esquissent un léger sourire.