L’essentiel

Le canton de Berne dénonce un nouveau retard dans la livraison de doses et appelle le Conseil fédéral à confier la question au secteur privé.

Quelque mille personnes ont participé samedi à une manifestation à Schaffhouse sans l’autorisation des autorités.

Le bilan mondial de la pandémie a passé officiellement le cap des trois millions de morts.

Retrouvez notre suivi de la journée de vendredi


■ Colères schaffhousoises contre les restrictions

Un millier de personnes se sont réunies samedi après-midi à Schaffhouse pour dénoncer les mesures de lutte contre le coronavirus. Ce rassemblement n’a pas été autorisé par les autorités.

Présente en nombre, la police s’est tenue en retrait parce que le rassemblement se déroulait de manière pacifique. «Nous restons calmes nous aussi. Il n’y a pas de remède contre la sottise», a-t-elle écrit sur Twitter. Les manifestants, qui ne portaient pas de masque, ont occupé la zone piétonne durant trois heures.

La ville de Schaffhouse avait dans un premier temps donné son autorisation pour cette manifestation. Elle l’a retirée jeudi, redoutant qu’elle ne débouche sur des troubles à la sécurité et à l’ordre publics. Les organisateurs de la manifestation ont toutefois maintenu leur appel à se rassembler.


■ Libye: premiers vaccins à Tripoli

La population de la capitale libyenne a commencé à recevoir les premiers vaccins samedi, les autorités donnant la priorité aux personnes âgées et au personnel médical.

«Les vaccins disponibles en Libye sont le russe Sputnik-V destiné aux moins de 60 ans et le britannique AstraZeneca, pour les plus de 60 ans. Le Chinois Sinovac est également disponible», a déclaré à l’AFP Badreddine al-Najjar, le président du Centre national libyen de lutte contre les maladies (CDC).

La Libye enregistre actuellement environ un millier de nouvelles contaminations par jour, en hausse par rapport aux derniers mois, avec un bilan officiel de 171 131 cas dont 2882 morts.


■ Le canton de Berne fâché contre l’OFSP

Le conseiller d’Etat bernois Pierre Alain Schnegg a dénoncé samedi un nouveau retard de livraison de Moderna alors que la Confédération demande de vacciner sans réserve. «Le Conseil fédéral doit retirer ce dossier à l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) pour le confier à des pros de l’industrie».

Selon le communiqué de la direction de la santé bernoise, la Confédération a informé vendredi soir que seule une petite partie de l’importante livraison de vaccins Moderna lui était parvenue. Ce retard intervient un jour après une rencontre des directeurs cantonaux de la santé avec le conseiller fédéral Alain Berset et l’OFSP. A cette occasion, il avait été instamment demandé aux cantons de ne plus garder la seconde dose en réserve.


■ Précédents moins meurtriers

Le bilan de la pandémie de Covid-19, qui dépasse désormais les trois millions de morts, est déjà plus élevé que la plupart des épidémies virales des XXe et XXIe siècles, aux exceptions notables de la grippe espagnole et du sida.

  • Le prédécesseur du Sars-Cov-2, le Sars-Cov-1 à l’origine de l’épidémie de Sras (syndrome respiratoire aigu sévère) en 2002-2003, n’avait causé que 774 morts
  • En 2009, la grippe A (H1N1), dite «porcine», a fait entre 151 700 et 575 400 morts, soit une évaluation comparable aux bilans des grippes saisonnières, qui tuent entre 290 000 et 650 000 personnes par an selon l’OMS
  • Au XXe siècle, deux grandes pandémies de grippe, celle de 1957-58 dite grippe asiatique et celle de 1968-70 dite grippe de Hong Kong, ont fait chacune environ un million de morts. La grippe dite «espagnole» de 1918-1919 a de son côté tué 50 millions de personnes
  • Depuis 1976, Ebola a fait environ 15 000 morts, exclusivement en Afrique. Ce virus est plus létal que le Sars-Cov-2 (environ 50% des malades en meurent, selon l’OMS), mais beaucoup moins contagieux. Le sida a entraîné la mort de près de 33 millions de personnes. Quant aux virus des hépatites B et C, ils tuent annuellement environ 1,3 million de personnes

■ Trois millions de morts

Plus de 3 millions de victimes du Covid-19 ont été officiellement recensées dans le monde, selon un comptage réalisé samedi matin par l’AFP à partir de bilans fournis par les autorités de santé.

Après une légère accalmie en mars, le nombre de décès quotidiens est de nouveau en hausse, avec en moyenne plus de 12 000 morts par jour la semaine passée au niveau mondial, approchant des 14 500 décès quotidiens recensés fin janvier, au plus haut de l’épidémie.

Plus de 139 millions de cas ont été recensés dans le monde depuis le début de l’épidémie, dont environ 730 000 par jour actuellement, un chiffre en hausse constante depuis fin février.


■ L’Espagne prolonge les quarantaines à l’arrivée

Les autorités espagnoles ont prolongé samedi jusqu’à début mai l’obligation de se placer en quarantaine pour tous les passagers arrivant depuis douze pays – Brésil, Pérou, Colombie et neuf pays africains – en raison des craintes liées aux variants du coronavirus.

Madrid justifie cette décision par «la préoccupation concernant les effets des variants brésiliens et sud africains» et «leur extension à des pays voisins», notamment en raison de «leur plus grande contagiosité, le risque de réinfections et une possible diminution de l’efficacité vaccinale».


■ L’Ontario «à terre»

L’Ontario, province la plus peuplée du Canada, durcit et prolonge son confinement jusqu’au 19 mai en fermant notamment ses frontières aux déplacements non essentiels à partir de la semaine prochaine, a annoncé vendredi son Premier ministre.

«Nous sommes en train de perdre la bataille en cours entre les variants et les vaccins», a déclaré Doug Ford. «Nous pouvons changer ça. Nous sommes à terre, mais ce n’est pas fini.»

Le Canada enregistre depuis plusieurs jours davantage de cas par habitant que les Etats-Unis, selon les données de l’université Johns Hopkins. Le pays a enregistré plus de 1,1 million de contaminations depuis le début de la pandémie et quelque 23 500 morts.


■ L’Inde, prochain épicentre?

Un confinement du week-end entre en vigueur samedi en Inde, alors que le pays menace de devenir un prochain épicentre de la pandémie et un réservoir de nouveaux variants comparable au Brésil.

Plus de 1000 décès quotidiens sont recensés dans ce pays de 1,3 milliard d’habitants, soit neuf fois plus que début mars, une hausse similaire à celle des contaminations (plus de 188 000 par jour contre 15 000 début mars).

Le festival religieux hindou Kumbh Mela, qui se déroule depuis janvier dans le nord du pays, a attiré 25 millions de personnes sans masques ni distanciation dont 4,6 millions en l’espace de deux jours cette semaine.


■ Course à la vaccination

La course à la vaccination, très inégale selon les pays, a atteint au niveau mondial près de 863 millions de doses injectées selon l’AFP. Elle pâtit toutefois des déboires des vaccins Johnson & Johnson et AstraZeneca et se voit rattrapée par la multiplication de variants plus contagieux qui deviennent des forces dominantes dans la pandémie.

Un des pays les plus avancés dans le monde en matière de vaccination, le Chili a publié une étude indiquant que le vaccin chinois Coronavac a démontré une efficacité de 67% pour prévenir les cas symptomatiques de Covid-19 et de 80% pour prévenir les décès.