L'un des grands modèles de la pandémie due au Covid-19 aux Etats-Unis a fortement revu à la hausse lundi sa prédiction de décès causés par le nouveau coronavirus, de 72 000 à près de 135 000 morts d'ici le 4 août, en raison d'un déconfinement prématuré dans certaines régions du pays.

Lire: Suerie Moon: «Avec le coronavirus, les Etats-Unis courent au désastre»

Le modèle de l'Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME), basé à l'université de l'Etat de Washington, prévoyait 72 433 morts d'ici le 4 août dans son estimation du 29 avril. Ce chiffre sera revu lundi à près de 135 000 morts, selon l'institut dans un communiqué. A ce jour, 68 000 décès ont été officiellement enregistrés.

Lire aussi: En campagne, Donald Trump prédit un vaccin «avant la fin de l'année»

Cette hausse remet ce modèle, qui était critiqué comme trop optimiste, dans le rang d'autres estimations faites par d'autres institutions. Plusieurs prévoyaient déjà que les Etats-Unis passeraient les 100 000 morts d'ici début juin.

Un quasi-doublement du nombre quotidien de décès d'ici le 1er juin

La nouvelle estimation prendra en compte la levée dans certains Etats des restrictions sur les déplacements et les rassemblements, et la mobilité observée des habitants pendant le confinement, grâce à des données anonymisées fournies par des applications mobiles de navigation ou autres.

«Nous voyons beaucoup de foyers dans le Midwest», a aussi dit l'un des experts du groupe, Ali Mokdad, sur CNN.

Lire également: Le patchwork américain: des Etats en ordre dispersé

Un document interne à l'administration fédérale a prédit en outre un redémarrage de la pandémie à la mi-mai, et un quasi-doublement du nombre quotidien de décès liés au Covid-19 d'ici le 1er juin, par rapport à la période actuelle. Mais la Maison-Blanche a déclaré que ce rapport, obtenu par le New York Times, ne faisait pas partie des modélisations de l'exécutif.