L'homme qui a ouvert le feu dimanche dans une église en Californie, est un Américain d'origine chinoise, âgé de 68 ans, qui en voulait à la communauté taïwanaise, a déclaré lundi la police. Les cinq victimes de la fusillade étaient originaires de Taïwan. L'assaillant, qui avait préparé son attaque et était équipé de chargeurs de rechange et de cocktails molotov, a agi avec des raisons «politiques et motivées par la haine», a dit le shérif lors d'un point de presse.

Une personne est morte et quatre grièvement blessées dans une fusillade au sein d’une église en Californie dimanche, a annoncé la police du Comté d’Orange, au lendemain d’une tuerie dans l’Etat de New York.

Lire aussi: Un jeune suprémaciste blanc tue dix personnes dans l’Etat de New York

«Quatre personnes sont gravement blessées», a écrit la police sur son compte Twitter, ajoutant qu’une «victime est morte sur les lieux» de l’incident.

«Nous avons arrêté une personne et récupéré une arme qui pourrait être impliquée» dans le crime, avait indiqué le département du shérif dans un tweet.

Neutralisé par les paroissiens

«La fusillade s’est produite à 13h26 à l’intérieur de l’Eglise presbytérienne de Genève sur le pâté de maisons 24 000 d’El Toro Road.

Les paroissiens participaient à un banquet après le service religieux du matin lorsque le tireur a commencé son carnage, ont indiqué les autorités. Ils ont ensuite arrêté le tireur et «lui ont attaché les jambes avec une rallonge électrique et ont confisqué au moins deux armes» avant que les officiers n'arrivent sur les lieux pour le neutraliser, a déclaré le sous-chef du comté d'Orange, Jeff Hallock, lors d'une conférence de presse.

«Ce groupe de fidèles a fait preuve d'un (...) héroïsme et une bravoure exceptionnels», a déclaré Jeff Hallock. «Ils ont sans aucun doute évité des blessures et des décès supplémentaires.»

Les enquêteurs sont toujours à la recherche d'un mobile, a-t-il ajouté, précisant que le tireur présumé, qui n'a pas été blessé au cours de l'incident, serait un homme adulte d'origine asiatique d'une soixantaine d'années.

«Cela ne devrait pas être notre nouvelle normalité»

Les pompiers et ambulanciers du comté d’Orange sont «sur place et traitent et transportent de multiples patients», a précisé l’autorité locale en charge de la lutte contre les incendies.
Le bureau du gouverneur de Californie, Gavin Newsom, a assuré de son côté travailler avec les responsables locaux et surveiller la situation. «Personne ne devrait avoir à craindre de se rendre dans son lieu de culte. Nos pensées vont aux victimes», a tweeté son bureau.

«C’est une nouvelle bouleversante et inquiétante, surtout moins d’un jour après une fusillade de masse à Buffalo», a tweeté la députée démocrate Katie Porter, qui représente le comté d’Orange à Washington. «Cela ne devrait pas être notre nouvelle normalité».