Le futur avion de combat de l’armée suisse, dont le choix – contesté – a été dévoilé il y a quelques jours, le F-35 américain, pourrait coûter plus cher que prévu à la Confédération. C’est ce qu’affirme la chaîne française d’information BFMTV, qui cite le site spécialisé Défense News et un rapport du Government Accountability Office (GAO) américain daté du 7 juillet. Selon l’agence gouvernementale chargée du contrôle des dépenses de l’Etat américain, les coûts de maintenance des F-35 vont générer 6 milliards de dollars de dépenses de plus que le budget de la défense des Etats-Unis ne peux se le permettre au cours des 15 prochaines années.

Au sujet du F-35 pour l'armée suisse:

L’armée américaine a commandé quelque 2500 de ces appareils au constructeur Lockheed Martin. Les frais supplémentaires «comprennent principalement l’entretien, la main-d’œuvre, le carburant, l’équipement de soutien et la formation», explique BFMTV. Si une réduction des coûts d’entretien de près de moitié n’est pas atteinte, le GAO recommande aux autorités américaines de «réduire le nombre total de F-35 qu’elles comptent acheter, ou de réduire le nombre d’heures de vol planifiées».

Les surcoûts liés à la fragilité de ces avions sont connus depuis longtemps et n’ont manifestement pas suffi à faire pencher la balance pour un autre constructeur au sein du Conseil fédéral. Viola Amherd, qui dirige le Département fédéral de la défense, assure que l’avion de Lockheed Martin reste moins cher que ses concurrents. A noter que des frais supplémentaires sur les 36 avions commandés par la Suisse n’auront pas le même impact budgétaire que lorsqu’ils concernent 2500 avions, comme aux Etats-Unis.

Il n’empêche que «la lecture [du rapport du GAO] pourrait inquiéter la Confédération dans son choix», estime BFMTV.