L'essentiel

Le Nouvel An a été marqué par le confinement presque partout dans le monde. Hormis des hausses de plaintes pour tapage nocturne, aucun incident n'a été signalé dans les villes romandes.

La Suisse a compté 4391 nouveaux cas de covid entre mercredi et jeudi, c'est dans la moyenne des deux dernières semaines. Il n'y aura plus de décomptes quotidiens jusqu'à lundi.

Retrouvez notre suivi de jeudi


■ 20 millions de cas aux Etats-Unis

Les Etats-Unis entament l'année avec un triste nouveau passage de seuil. Ils comptent désormais 20 millions de personnes contaminées.

La première puissance mondiale, rappelle l'AFP, déplore plus de 346 400 morts du coronavirus, ce qui en fait le pays le plus endeuillé au monde par l'épidémie, en chiffres absolus.


■ Une rave dissoute à Villeneuve

Encore un bilan du réveillon, celui des autorités vaudoises, relayés par l'ATS. Dans le canton de Vaud, la nuit du Nouvel An a été globalement calme. La police est intervenue pour une «rave party» à Villeneuve, dans l’ancienne halle désaffectée et dangereuse du FunPlanet.

Entre 200 et 300 jeunes ont investi les lieux dans le but d’y faire la fête jusqu’au petit matin. Plus d’une centaine de policiers ont évacué les fêtards sans incident. L’organiseur de cette soirée, un Suisse âgé de 29 ans, a été interpellé ainsi que trois autres personnes.

La dangerosité du bâtiment endommagé depuis 2009 après un incendie, et l’utilisation de génératrices à essence dans un espace clos a nécessité l’évacuation de l’ensemble des noctambules pour leur propre sécurité.


■ Calme réveillon en valais

La police valaisanne a mobilisé 200 agents pour cette nuit particulière du réveillon. Elle publie à l'instant son bilan, signalant le fait que «vers minuit, des groupes se sont rassemblés sur le domaine public à Zermatt, Crans-Montana, Anzère, Nendaz et Verbier pour célébrer le passage à l’an nouveau. Présents sur sites, les policiers ont attiré l'attention des personnes concernées sur les prescriptions en matière de regroupement. Celles-ci se sont alors rapidement dispersées dans le calme.»


■ BioNTech va augmenter sa production

La situation actuelle n'est pas rose, il y a un trou en raison de l'absence d'autres vaccins approuvés et nous devons combler ce manque avec notre vaccin

a déclaré le co-dirigeant de BioNTech Ugur Sahin à l'hebdomadaire Der Spiegel (article payant).

La société allemande veut augmenter rapidement en Europe la production de son vaccin contre le Covid-19 développé avec son partenaire américain Pfizer. BioNTech compte faire tourner dès février une nouvelle unité de fabrication à Marburg, «beaucoup plus tôt que prévu», a-t-il assuré. Elle devrait fournir 250 millions de doses supplémentaires durant le premier semestre 2021.

Les deux laboratoires ont confirmé mardi la livraison de 300 millions de doses de leur vaccin à l'Union européenne. L'UE a exercé une option d'achat de 100 millions supplémentaires pour 2021, s'ajoutant aux 200 millions de doses initialement commandées dans le contrat signé en novembre. La Suisse utilise aussi actuellement uniquement le produit de ces deux compagnies.


■ Une fête de 2500 personnes

L'AFP raconte que quelque 2500 personnes, venues de toute la France et même de l'étranger, se sont donné rendez-vous dans la région de Rennes pour fêter le Nouvel an lors d'une fête sauvage que n'ont pu empêcher les autorités.

Devant le lieu de rassemblement vendredi en fin de matinée, des véhicules immatriculés de toute la France étaient garés et de très nombreux fêtards étaient encore présents, bien souvent sans masque alors que la musique techno continuait à rugir, a constaté un journaliste de l'agence de presse.

Un hélicoptère volait au-dessus de la zone mais aucun gendarme n'était visible à proximité des hangars où se déroulait la fête, au lieu-dit Courbouton, dans la localité de Lieuron, au sud de la ville de Rennes.

Les gendarmes ont tenté jeudi soir «d'empêcher cette installation» – la France a décrété un couvre-feu – et «ont fait face à la violente hostilité de nombreux teufeurs», explique la préfecture du département d'Ille-et-Vilaine dans un communiqué.


■ Un peu d'agitation à Genève pendant la nuit

«Il y a eu une certaine agitation», a indiqué à l'agence ATS le porte-parole du Département de la sécurité, de l'emploi et de la santé Laurent Paoliello. Cette nuit, la police a mené deux fois plus d'interventions pour tapage nocturne. Une contravention «coronavirus» a été prononcée. Des bandes de jeunes ont notamment perpétré des déprédations urbaines, s'en prenant également aux pompiers avec des engins pyrotechniques.

Parmi la centaine de contrôles d'identité menée lors d'une trentaine d'interventions, situation inédite pour un réveillon, une dizaine de personnes ont été interpellées. En revanche, tous ces individus portaient le masque. Dans les rues, aucun rassemblement de masse n'a toutefois été observé.

«Nous n'avons pas constaté les fêtes sauvages que nous redoutions», note le porte-parole. Pour autant, la police a dû intervenir à une soixantaine de reprises pour tapage nocturne dans des habitations, le double du chiffre habituel. Mais là aussi, les règles contre le coronavirus étaient largement honorées. Les groupes étaient inférieurs à dix individus et seule une contravention a été prononcée contre une personne qui ne portait pas le masque.

Le matin a eu lieu le traditionnel bain dans le Léman du Nouvel An.


■ A défaut de raccompagner les fêtard, Nez Rouge fait son bilan

C'est un marronnier des fêtes: chaque année, l'association Nez Rouge indique combien de ces volontaires ont ramené de fêtards chez eux. Cette année, retranchement général oblige, le trajets ont été proches de zéro.

Dès lors, l'organisation fait un bilan. Elle indique qu'en 30 ans, elle a ramené 493'000 personnes chez elles en toute sécurité. De plus, depuis la première Opération Nez Rouge, cette organisation totalise 170 000 engagements bénévoles.


■ Dans les stations, une baisse des visiteurs confirmée

L'association des remontées mécaniques du Valais publie un communiqué en forme de «bilan intermédiaire». Elle affirme que les conditions d'enneigement sont bonnes et que presque toutes les stations sont ouvertes, mais que «la baisse attendue du nombre de visiteurs se fait sentir», ajoutant que «la récente fermeture des restaurants n'a pas facilité l'activité des remontées mécaniques. Avec les offres de take away, les clients ont été au moins partiellement satisfaits.»


■ L'OMS reconnaît le vaccin Pfizer/BioNTech

L'Organisation mondiale de la santé accorde sa première homologation d'urgence au vaccin Pfizer-BioNTech. Cela va faciliter la voie aux pays qui souhaitent utiliser rapidement le vaccin, explique l'agence onusienne.

«C'est un pas très positif pour assurer un accès universel aux vaccins anti Covid-19», a expliqué Mariangela Simao, directrice en charge de l'accès aux médicament au sein de l'OMS, citée dans un communiqué.

Cette procédure dont l'OMS peut faire usage en cas d'urgence sanitaire, permet aux pays qui ne disposent pas forcément des moyens de déterminer rapidement d'eux-même l'efficacité et l'innocuité d'un médicament, d'avoir plus rapidement accès à des thérapies.


■ Le ministre de la Santé français assure que la vaccination va «accélérer»

La polémique fait rage en France sur le rythme auquel se déroulent les vaccinations. Comparant la situation à celle de l'Allemagne, des élus d'opposition fustigent le gouvernement pour sa lenteur.

Réplique jeudi soir du ministre de la Santé Olivier Véran, selon lequel campagne de vaccination va «accélérer», avec la possibilité pour les soignants de 50 ans et plus de se faire vacciner «dès lundi» Dans son adresse à la population, le président Emmanuel Macron a aussi promis qu'il ne tolérerait pas de «lenteur».


■ Un Nouvel An à domicile

De nombreux pays du monde ont mis la sourdine aux célébrations du Nouvel An, relève l'agence AFP dans un bilan mondial.

A Sydney le célèbre feu d'artifice du Nouvel an a été tiré à 14h (suisse) au-dessus de la Baie, mais en l'absence quasi totale de spectateurs après l'apparition d'un récent foyer de contamination dans le nord de la ville qui totalise quelque 150 cas.

A New York, le quartier de Manhattan était bouclé et les fêtards encouragés à suivre de chez eux le compte à rebours télévisé et les shows de Jennifer Lopez et Gloria Gaynor chargée d'interpréter à 77 ans son célèbre titre disco I will survive.

Festivités annulées cette année à Rio de Janeiro, qui accueille habituellement l'une des plus grandes fêtes du Nouvel An au monde. La célèbre plage de Copacabana s'est trouvée presque vide aux douze coups de minuit, des fêtards étant tenus à l'écart par la police. Cependant, de l'autre côté de la ville, des Brésiliens ont illuminé l'horizon avec leurs propres

A Hongkong, malgré les restrictions, quelques rares fêtards se sont aventurés sur le front de mer du port Victoria pour faire des selfies.

A Londres, la chanteuse américaine Patti Smith, 74 ans, a donné un concert en livestream en hommage aux soignants du système public de santé britannique décédés du Covid-19. Mais sa diffusion en direct sur écran géant à Piccadilly Circus a été annulée à la dernière minute pour cause de pandémie, et ses fans ont dû se contenter de YouTube.

A Paris, les Champs-Elysées, qui sont habituellement envahis par des centaines de milliers de personnes le dernier soir de l'an, étaient déserts.

En Suisse aussi, il n'y a eu aucun grand rassemblement. La plupart des manifestations prévues pour le Nouvel An avaient été annulées, à l'instar de celles de Genève. Les rues de Verbier étaient désertes.

Foule, en revanche, à Wuhan en Chine, où des milliers d'habitants ont célébré dans la ferveur le passage en 2021, un an tout juste après le signalement à l'OMS des premiers cas de coronavirus dans cette ville de 11 millions d'habitants.


■ Les nouveaux cas en Suisse (par 24 heures) depuis début mai

Jeudi 31 décembre: 4391.
Mercredi 30 décembre: 5424.
Mardi 29 décembre: 4197.
Lundi 28 décembre (pour les quatre jours): 10 087.
Jeudi 24 décembre: 4898.
Mercredi 23 décembre: 5033.
Mardi 22 décembre: 4275.
Lundi 21 décembre (pour les trois jours): 10 002
Vendredi 18 décembre: 4478.
Jeudi 17 décembre: 5058.
Mercredi 16 décembre: 5625.
Mardi 15 décembre: 4271.
Lundi 14 décembre (pour les trois jours): 10 726.
Vendredi 11 décembre: 5136.
Jeudi 10 décembre: 5041.
Mercredi 9 décembre: 5086.
Mardi 8 décembre: 4262.
Lundi 7 décembre (pour les 3 jours): 9809.
Vendredi 4 décembre: 4382.
Jeudi 3 décembre: 4455.
Mercredi 2 décembre: 4786.
Mardi 1er décembre: 3802.
Lundi 30 novembre (pour les 3 jours): 8782.
Vendredi 27 novembre: 4312.
Jeudi 26 novembre: 4509.
Mercredi 25 novembre: 4876.
Mardi 24 novembre: 4241.
Lundi 23 novembre (pour les 3 jours): 9751.
Vendredi 20 novembre: 4946.
Jeudi 19 novembre: 5007.
Mercredi 18 novembre: 6114.
Mardi 17 novembre: 4560.
Lundi 16 novembre (pour les trois jours): 12 839.
Vendredi 13 novembre: 6739.
Jeudi 12 novembre: 6924.
Mercredi 11 novembre: 8270.
Mardi 10 novembre: 5980.
Lundi 9 novembre (pour les trois jours): 17 309 cas.
Vendredi 6 novembre: 9409 cas.
Jeudi 5 novembre: 10 128.
Mercredi 4 novembre: 10 073.
Mardi 3 novembre: 6126.
Lundi 2 novembre (pour les trois jours): 21 926.
Vendredi 30 octobre: 9207.
Jeudi 29 octobre: 9386.
Mercredi 28 octobre: 8616.
Mardi 27 octobre: 5949.
Lundi 26 octobre (pour les trois jours): 17 440.
Vendredi 23 octobre: 6634.
Jeudi 22 octobre: 5256.
Mercredi 21 octobre: 5596.
Mardi 20 octobre: 3008.
Lundi 19 octobre (pour les trois jours): 8737.
Vendredi 16 octobre: 3015.
Jeudi 15 octobre: 2613.
Mercredi 14 octobre: 2823.
Mardi 13 octobre: 1445.
Lundi 12 octobre (pour les 3 jours): 4068.
Vendredi 9 octobre: 1487.
Jeudi 8 octobre: 1172.
Mercredi 7 octobre: 1077.
Mardi 6 octobre: 700.
Lundi 5 octobre (pour les 3 jours): 1548.
Vendredi 2 octobre: 552.
Jeudi 1er octobre: 550.
Mercredi 30 septembre: 411.
Mardi 29 septembre: 225.
Lundi 28 septembre (pour les 3 jours): 782.
Vendredi 25 septembre 488.
Jeudi 24 septembre: 391.
Mercredi 23 septembre: 437.
Mardi 22 septembre: 286.
Lundi 21 septembre (pour les 3 jours): 1095.
Samedi 19, dimanche 20 septembre: l’OFSP a arrêté de diffuser les chiffres le week-end.
Vendredi 18 septembre: 488.
Jeudi 17 septembre: 530.
Mercredi 16 septembre: 514.
Mardi 15 septembre: 315.
Lundi 14 septembre: 257.
Dimanche 13 septembre: 475.
Samedi 12 septembre: 465.
Vendredi 11 septembre: 528.
Jeudi 10 septembre: 405.
Mercredi 9 septembre: 469.
Mardi 8 septembre: 245.
Lundi 7 septembre: 191.
Dimanche 6 septembre: 444.
Samedi 5 septembre: 425.
Vendredi 4 septembre: 405.
Jeudi 3 septembre: 364.
Mercredi 2 septembre: 370.
Mardi 1er septembre: 216.
Lundi 31 août: 163.
Dimanche 30 août: 292.
Samedi 29 août: 376
Vendredi 28 août: 340.
Jeudi 27 août: 361.
Mercredi 26 août: 383.
Mardi 25 août: 202.
Lundi 24 août: 157.
Dimanche 23 août: 276.
Samedi 22 août: 295.
Vendredi 21 août: 306.
Jeudi 20 août: 266.
Mercredi 19 août: 311.
Mardi 18 août: 197.
Lundi 17 août: 187.
Dimanche 16 août 200.
Samedi 15 août: 253.
Vendredi 14 août: 268.
Jeudi 13 août: 234.
Mercredi 12 août: 274.
Mardi 11 août: 187.
Lundi 10 août: 105.
Dimanche 9 août: 152.
Samedi 8 août: 182.
Vendredi 7 août: 161.
Jeudi 6 août: 181.
Mercredi 5 août 181.
Mardi 4 août: 130.
Lundi 3 août: 66.
Dimanche 2 août: 138.
Samedi 1er août: 180.
Vendredi 31 juillet: 210.
Jeudi 30 juillet: 220.
Mercredi 29 juillet: 193.
Mardi 28 juillet: 130.
Lundi 27 juillet: 65.
Dimanche 26 juillet: 110.
Samedi 25 juillet: 148.
Vendredi 24 juillet: 154.
Jeudi 23 juillet: 117.
Mercredi 22 juillet: 141.
Mardi 21 juillet: 108.
Lundi 20 juillet: 20.
Dimanche 19 juillet: 99.
Samedi 18 juillet: 110.
Vendredi 17 juillet: 92.
Jeudi 16 juillet: 142.
Mercredi 15 juillet: 132
Mardi 14 juillet: 70.
Lundi 13 juillet: 63.
Dimanche 12 juillet: 85.
Samedi 11 juillet: 108.
Vendredi 10 juillet: 104.
Jeudi 9 juillet: 88.
Mercredi 8 juillet: 129.
Mardi 7 juillet: 54.
Lundi 6 juillet: 47.
Dimanche 5 juillet: 70.
Samedi 4 juillet: 97
Vendredi 3 juillet: 134.
Jeudi 2 juillet: 116.
Mercredi 1er juillet: 137.
Mardi 30 juin: 62.
Lundi 29 juin: 35.
Dimanche 28 juin: 62.
Samedi 27 juin: 69.
Vendredi 26 juin: 58.
Jeudi 25 juin: 52.
Mercredi 24 juin: 44.
Mardi 23 juin: 22.
Lundi 22 juin: 18.
Dimanche 21 juin: 18.
Samedi 20 juin: 26.
Vendredi 19 juin: 17.
Jeudi 18 juin: 17.
Mercredi 17 juin: 14.
Mardi 16 juin: 37.
Lundi 15 juin: 14.
Dimanche 14 juin: 23.
Samedi 13 juin: 31.
Vendredi 12 juin: 19.
Jeudi 11 juin: 33.
Mercredi 10 juin: 23.
Mardi 9 juin: 16.
Lundi 8 juin: 7.
Dimanche 7 juin: 9.
Samedi 6 juin: 20.
Vendredi 5 juin: 23.
Jeudi 4 juin: 20.
Mercredi 3 juin: 19.
Mardi 2 juin: 3.
Lundi 1er juin: 9.
Dimanche 31 mai: 17.
Samedi 30 mai: 17
Vendredi 29 mai: 32.
Jeudi 28 mai: 20.
Mercredi 27 mai: 15.
Mardi 26 mai: 15.
Lundi 25 mai: 10.
Dimanche 24 mai: 11.