Les autorités de Minneapolis ont publié, jeudi, une vidéo montrant la mort d’un homme noir, tué la veille par la police de cette ville où George Floyd est mort en 2020. Amir Locke, un jeune Afro-Américain de 22 ans, a été tué quand une équipe d’intervention de la police de Minneapolis a fait irruption dans un appartement de cette métropole du nord des Etats-Unis peu avant 7h mercredi, a rapporté le quotidien local Star Tribune.

La vidéo de l’assaut, publiée jeudi soir, montre les policiers ouvrir la porte du logement avec une clé, entrer et annoncer leur présence avant de s’avancer vers le salon où un homme est allongé sur le canapé, sous des draps. Celui-ci se redresse légèrement, une arme à la main, et un policier ouvre le feu.

Dans un communiqué mercredi, les autorités avaient affirmé que «près de neuf secondes après leur entrée, les agents ont fait face à un homme armé d’un pistolet pointé dans la direction des policiers». «A un moment, des coups de feu ont été tirés, et l’homme adulte a été touché», poursuit le communiqué qui précise que ce dernier est ensuite décédé de ses blessures à l’hôpital.

Un mandat controversé dit «no-knock» mené

Ce raid de la police serait lié à une affaire en cours dans la ville voisine de St. Paul, mais qui n’impliquerait pas Amir Locke, selon le Star Tribune qui cite anonymement trois sources différentes au sein de plusieurs services de police.

Le quotidien précise, en outre, que les communications radio de la police avant l’assaut suggèrent que celui-ci aurait été mené avec un mandat dit «no-knock», qui autorise les forces de l’ordre à enfoncer la porte sans s’annoncer.

Lire également: Ce qu’il reste de l’affaire George Floyd

«Nous continuerons à pousser pour obtenir des réponses dans cette affaire, afin que la famille d’Amir, en deuil, puisse obtenir une conclusion», a affirmé dans un communiqué transmis à l’AFP le célèbre avocat Ben Crump, qui a notamment défendu la famille de George Floyd, et qui a annoncé défendre les intérêts de la famille d’Amir Locke qui réclame de faire la lumière sur les circonstances du drame.

Le 25 mai 2020, Derek Chauvin, agent chevronné de la police de Minneapolis était resté agenouillé sur le cou de George Floyd pendant près de dix minutes, indifférent aux interventions de passants affolés et aux râles de cet homme afro-américain. La scène, filmée et mise en ligne, avait déclenché d’immenses manifestations contre le racisme et les violences policières à Minneapolis mais aussi dans tous les Etats-Unis et au-delà.